THEY FOUND HELL de Nick Lyon


THEY FOUND HELL

Titre original : They Found Hell
2015 – Etats Unis
Genre : Fantastique
Réalisation : Nick Lyon
Musique : Michael Neilson
Scénario : Neil Elman et Nicole Jones-Dion
Avec Chris Schellenger, Katy Reece, Austin Scott, Kabby Borders, Mirela Burke et Max Rinehart

Synopsis : Plusieurs étudiants testent une de leur nouvelle expérience, un dispositif de téléportation. Mais l’expérience tourne mal, et ils se retrouvent projeter dans un autre univers : en enfer !

They Found Hell, c’est le titre un peu trouvé et lancé par hasard. Une pochette dégueulasse, un titre qui ne fait pas envie, mais un pitch qui pouvait permettre énormément de choses. Oui, des étudiants qui se retrouvent bloqués en enfer, ça permet tout (et n’importe quoi). L’enfer quoi ! Même le nom du réalisateur ne me faisait pas peur ! Quoi que… Nick Lyon avait signé par le passé La Mutante 4, et on ne peut pas dire que c’était du grand cinéma. D’ailleurs en se penchant sur le reste de sa carrière… et bien c’est la même chose. Annihilation Earth, Zombie Apocalypse, Rise of the Zombies, Bullet, Bermuda Tentacles, Stormageddon, et même un épisode de Z Nation. Oui, un réalisateur de téléfilms fauchés et peu glorieux donc… Et bien ça tombe bien, puisque lorsque le film commence, il annonce fièrement la couleur : Syfy présents ! Mais bon, je suis lancé, donc autant continuer. Surtout qu’au final, They Found Hell, si il est bel et bien un téléfilm un peu fauché avec des CGI d’un autre âge (mais étant le haut du panier pour du Syfy), et bien ce n’est pas si mauvais. On pourra même dire que venant de Syfy, c’est un film potable, se situant aux côtés de Organizm et Pumpkinhead 4. Deux autres métrages sympathiques, mais souffrant des mêmes défauts. Ici donc, une bande d’étudiants fait mumuse avec leur nouveau projet, un outil de téléportation. Et en le testant, bien entendu, ça se passe mal, et tout le monde se retrouve envoyé dans une autre dimension, qui n’est autre que l’enfer. Premier point que l’on remarque en 5 minutes chrono en mains ; les CGI piquent les yeux lorsqu’ils sont présents. Mais l’autre chose qui frappe, c’est que le téléfilm veut nous divertir et ne va pas perdre une seconde.

Oui en cinq minutes, nous sommes lancés, adieu la Terre (sauf pour une petite intrigue secondaire peu palpitante) et bonjour l’Enfer. Là, le métrage alterne le bon et le mauvais, le bien trouvé et le plutôt ridicule, les effets bien foutus et les CGI, sur toute la durée, mais va le faire avec un sens du rythme rendant l’ensemble divertissant. Car après quelques déambulations, nos différents personnages se retrouvent séparés et vont chacun explorer une vision différente de l’enfer. Ruines apocalyptiques avec gros monstre en CGI, forêt brumeuse avec des chiens, château en ruine avec des goules. On aura même un gros bonhomme que l’on appellera le boucher et sa grosse hache, avec son visage tout pas beau (deux visages, il en a un autre sur le côté). They Found Hell se fait généreux et alterne les situations et idées, et si tout ne fonctionne pas, ses choix sont tout à son honneur en tout cas. Et le film aurait au final même pu être vraiment bon sans l’utilisation des CGI dés que cela touche à des créatures surnaturelles. Oui, les molosses géants, les créatures volantes, voir même les chiens lorsque ceux-ci attaquent férocement, ça fait mal aux yeux. Mais lorsque le métrage se dirige vers les effets spéciaux pratiques, là tout de suite ça a plus de gueule.

Et l’équipe a l’air d’y croire pour nous fournir des scènes et surtout des décors qui ont un minimum de gueule. Ce qui fait passer la pilule. Car ce ne sont pas les personnages qui vont relever l’intérêt, car si quelques bonnes idées se trouvent ci et là lors des scènes, les personnages eux ne sont que des clichés sur patte. Tellement que l’on sera surpris de ne pas voir le noir mourir en premier. Entre ceux qui vont se sacrifier, les retournements de situation, la fille qu’il faudra sauver, la traitre ou encore celui qui voudra tout rationnaliser même lorsque sa théorie ne tient pas debout à aucun niveau, They Found Hell ne joue pas franchement la carte de l’originalité. Mais clairement, en prenant le film pour ce qu’il est, et en sachant à quoi on aurait pu s’attendre venant de la chaine Syfy, le métrage divertira et on appréciera certaines de ces idées. Il reste dans le haut du panier du catalogue de la chaine, et demeure même au niveau des CGI ce que la chaine fait de mieux. C’est-à-dire que cela a bien des années de retard sur les standards à gros budget, mais que petit à petit, ils s’améliorent. Doucement mais sûrement donc.

Les plus

De bonnes idées
Un contenu varié que l’histoire permet
Quelques bons effets à l’ancienne

Les moins

Les CGI
Les personnages clichés

 
En bref : They Found Hell est une production Syfy qui en dépit de ses nombreux défauts récurrents, tient plutôt bien la route. Pas un grand film, mais un téléfilm qui divertira.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s