VAMPYRES de Victor Matellano


VAMPYRES

Titre original : Vampyres
2015 – Espagne
Genre : Horreur
Réalisation : Victor Matellano
Musique : José Ignacio Arrufat
Scénario : Victor Matellano et José Ramon Larraz
Avec Marta Flich, Almudena Leon, Alina Nastase, Fele Martinez, Veronica Polo, Anthony Rotsa et Caroline Munro

Synopsis : Deux femmes reviennent à la vie en tant que vampires et vivent dans un vieux manoir délabré dans un coin paumé de l’Angleterre. Trois campeurs dans les environs vont tenter de mettre un terme aux meurtres des environs…

Quelle idée de faire un remake du film Anglais Vampyres datant de 1974 ? Tourné pour une somme dérisoire par l’espagnol José Ramon Larraz, celui-ci revient d’ailleurs au scénario de ce remake. Mais donc, quel est l’intérêt de faire un remake d’un film d’exploitation intéressant en soit mais inégal et surtout répétitif. Car oui, Vampyres, c’était un film assez osé, mélangeant érotisme (soft) et sang, avec des vampires dépourvus de canines et qui devaient donc faire saigner leurs victimes pour s’abreuver de leur sang. Mais au-delà de cette idée intéressante, le film ne racontait au final pas grand-chose et ne faisait que nous donner du sang et de la nudité. Dans ce sens, ce remake de 2015 tourné en anglais en Espagne est fidèle en tout point, il nous offre du sexe, du sang, mais en terme de narration, d’histoire, de rebondissements, c’est encore une fois le néant. Remake inutile donc ? Dans le fond, totalement, même si ses personnages sont différents, tout comme son style visuel. Car oui, Vampyres, l’original de 1974, nous montrait l’Angleterre en plein Automne. Dans cette nouvelle monture, le visuel est froid, les tons grisâtres, l’ambiance souvent silencieuse et lourde. C’est d’ailleurs un des bons points du métrage, que l’on remarque dés la scène d’ouverture, avec quelques lents mouvements de caméra, une ambiance sonore plutôt lourde donnant un aspect pesant au métrage.

Malheureusement, tout comme l’original, Vampyres se fait plutôt lent, et pas forcément intéressant. Marianne Morris et Anulka sont remplacées par Marta Flich et Almudena Leon, et vu le film, elles font le job… à savoir qu’elles se dénudent assez souvent, nous offrent quelques scènes lesbiennes, et n’ont pas peur d’être couvertes de sang. Comme pour l’original d’ailleurs, les scènes sanglantes restent les plus intéressantes du métrage, avec toujours ces mouvements de caméra assez lents, cette ambiance sonore lourde. La scène de la baignoire notamment, pouvant rappeler Hostel 2 (en moins sanglant) fonctionne parfaitement. Mais à côté, en plus de ne pas forcément raconter grand-chose, le métrage augmente le nombre de personnages secondaires. Oui, outre nos trois campeurs dans les bois non loin de la maison, donc des victimes potentielles, le film nous présente d’autres personnages qui sont dans une auberge non loin de là, avec Caroline Munro (la fameuse Barbara des Prédateurs de la Nuit de Jess Franco) en gérante. Des personnages inutiles qui ne font que combler du vide, sur un film déjà court (1h16). Il est donc difficile de conseiller cette nouvelle mouture de Vampyres, possédant dans un sens les mêmes défauts et points forts que l’original, l’effet de surprise en moins.

Les plus

Les moments sanglants
Une ambiance parfois réussie

Les moins

Mais un film lent qui ne raconte pas grand-chose
Assez répétitif
Des personnages secondaires inutiles

 
En bref : Vampyres est un remake peu utile au final. Court certes, mais parsemé de moments inutiles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s