MOONTRAP: TARGET EARTH de Robert Dyke


MOONTRAP: TARGET EARTH

Titre original : Moontrap : Target Earth
2017 – Etats Unis
Genre : Science Fiction
Réalisation : Robert Dyke
Musique : Daniel Peter Kolton
Scénario : Robert Dyke et Tex Ragsdale
Avec Sarah Butler, Charles Shaughnessy, Damon Dayoub, Cara AnnMarie, Niki Spiridakos et Steven Dutton

Synopsis : Un ancien vaisseau spatial est découvert sur Terre. Scout travaille dessus avec son petit ami, mais le gouvernement les retire du projet et assassine son petit ami. Alors que Scout compte se venger, elle active l’appareil et un robot l’amène sur la lune.

Moontrap a gagné au fur et à mesure des années un petit statut de film culte auprès des amateurs de films de science fiction un peu fauchés. Car oui, il y avait de l’idée, il y avait des effets spéciaux et des décors tout à fait corrects, il y avait Bruce Campbell en second rôle. Robert Dyke avait réalisé en soit un petit film entre la science fiction et l’horreur tout à fait sympathique. Pourquoi 28 ans plus tôt sort une suite par contre est un mystère qui devrait sans doute le rester. Robert Dyke revient d’ailleurs, autant à la réalisation qu’à la production, et retrouve le scénariste du film original, Tex Ragsdale. De quoi nous mettre en confiance. En tête d’affiche, Sarah Butler, décidemment habituée au cinéma de genre depuis sa participation au remake de I Spit on Your Grave en 2010. Mais on tombe bien vite de haut et on comprend la sortie plutôt confidentielle de cette suite tardive, qui n’est d’ailleurs pas vraiment une suite, mais plutôt une variante. Une variante fauchée, qui pique les yeux, pas forcément intéressante et qui n’ajoute rien. Où l’équipe (minuscule malgré le générique de 6 minutes… qui défile au ralenti !) s’est-elle plantée ? Basiquement donc, Moontrap Target Earth reprend la même base que l’original. Un élément trouvé qui pourrait nous éclairer sur une ancienne civilisation humaine basée sur la lune. Et puis il y a des robots géants, qui quand ils doivent se réparer, n’hésitent pas à être un mix entre le robot et l’humain.

Et puis la suite, et bien, non, c’est tout. Moontrap Target Earth accumule les erreurs, et dés la scène d’ouverture, on comprend qu’il faudra mieux se tourner vers le métrage original. Les scènes s’enchaînent de manière parfois étranges, les personnages ont des réactions tout aussi étranges, l’ensemble prend son temps pour pas grand-chose, et mon dieu les effets spéciaux ! C’est du niveau d’un téléfilm Syfy, c’est vous dire. Et donc du niveau d’une cinématique PS2. Alors forcément, quand le film a pour ambition de nous offrir des robots géants, un voyage vers la lune, l’espace et tout, et bien ça pique souvent. Enfin, des robots… nous en aurons deux, et vous pouvez attendre 50 minutes avant de voir le premier débarquer à l’écran. La lune ? Des CGI ridicules la plupart du temps. Même lorsque le métrage n’entre pas encore dans le vif du sujet, donc pendant plus de la moitié, tout sonne faux, les décors sont grands mais vides, les acteurs peu nombreux. La crédibilité en prend un coup quand on pense à une découverte qui pourrait changer l’humanité, avec seulement deux personnes bossant dessus, ou quand on pense au gouvernement et aux complots, et que l’on ne verra que six personnes au loin et un interlocuteur en gros plan.

Cette suite/remake de Moontrap fait fauché à chaque instant, et comme il ne raconte rien de nouveau ni rien de vraiment intéressant la majeure partie du temps, on s’emmerde. Pour le spectateur ne connaissant pas l’original par contre, il y aura quelques moments de choix dans la seconde partie, une fois les robots dans le métrage. Au choix en animatronic plutôt grossier pour les gros plans et quelques déplacement lourds risibles ou en full CGI pour les plans larges, bien moches. Deux malheureux robots, qui vont même s’affronter en s’envoyer des petits éclairs au visage… Et ne parlons même pas donc de cette lune numérique hideuse, ou encore des quelques éléments repris de l’original et qui ici ne trouvent ni justification, ni cohérence, comme ce robot à visage humain qui débarque sans prévenir histoire de faire un clin d’œil avant de disparaître aussi sec, ou la découverte d’un survivant sur la lune, qui amène un final assez nawak d’ailleurs, avant un fond noir assez brut. Alors certes, si on ne connait pas l’original et que les productions Syfy ne vous effraient pas, Moontrap Target Earth pourra par moment amuser et sans doute même faire rire, mais dans tous les cas, le film n’est absolument pas bon et reste une perte de temps. D’ailleurs, le copyright à la fin du générique indique 2015. Pas étonnant que le film sorte 2 ans après sa production…

Les plus

Une suite, on voulait y croire
Sarah Butler

Les moins

Plus un remake qu’une suite
Fauché et cheap
Pas intéressant
Des CGI dignes de Syfy
Les robots, ridicules

 
En bref : Voir débarquer dans l’indifférence totale une suite aussi tardivement n’est jamais bon signe, et en effet Moontrap Target Earth souffre d’un nombre incalculable de gros défauts qui en font un bien mauvais film.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s