D-TOX de Jim Gillespie


dtoxD-TOX – COMPTE À REBOURS MORTEL

Titre original : D-Tox
2002 – Etats Unis / Allemagne
Genre : Thriller / Slasher
Réalisation : Jim Gillespie
Musique : John Powell
Scénario : Ron L. Brinkerhoff d’après le roman de Howard Swindle
Avec Sylvester Stallone, Charles S. Dutton, Polly Walker, Kris Kristofferson, Christopher Fulford, Jeffrey Wright, Robert Patrick, Tom Berenger, Stephen Lang et Robert Prosky

Synopsis : Jake Malloy est un agent du FBI. Alors qu’il s’apprêtait à épouser Mary, sa compagne, celle-ci a trouvé la mort. Depuis, il sombre dans l’alcool jusqu’à commettre l’irréparable. Avec l’aide de son collègue Hendricks, Jake décida d’aller dans un centre de désintoxication appelé « D-Tox ». Alors qu’un effroyable blizzard se dégage de jour en jour, un patient meurt suivi d’un autre. Jake comprend que le tueur de flics qui a tué sa fiancée se cache parmi eux.

dtox02dtox03dtox06dtox07

Renommé Compte à Rebours Mortel chez nous, D-Tox, anciennement nommé Eye See You, aura eu une production plutôt mouvementé. Changement de producteurs en cours de route, une projection test catastrophique, un an sur une étagère chez Universal, puis un retournage (ce qui est assez fréquent pour les films de studios on le rappelle), une autre projection test pas meilleure, deux ans de plus sur une étagère, un film renié par Universal qui cherche à s’en débarrasser, et le film devient aux Etats Unis un vulgaire DTV, tandis qu’en France, le film aura malgré tout eu droit à une sortie discrète dans les salles. Voilà qui n’augure pas du bon. Le film réalisé par Jim Gillespie (Souviens Toi L’été Dernier…) rejoint-il donc les quelques navets que l’on doit à Stallone au début des années 2000 comme Driven de Renny Harlin ou Get Carter ? Et bien étonnamment, pas du tout. D-Tox n’est pas un grand film, mais reste un thriller plutôt honnête et surprenant a bien des niveaux. La première chose qui surprend, c’est tout d’abord le ton abordé et le rôle offert à Stallone durant les 25 premières minutes du film. Oui, on sent que depuis Seven, l’heure est aux thrillers sombres et glauques, et D-Tox va dans ce sens, avec un certain plaisir. Stallone joue Jake, un agent du FBI qui traque un tueur de flics adepte de la perceuse, qui aime crever les yeux de ses victimes avant de mettre les cadavres en scène un peu à la manière du tueur de Bloody Bird. Ce qui donne des scènes chocs. Outre le ton donc oui la grande surprise est le rôle donné à Stallone. L’acteur cherchait à varier son image, et ici, nous sommes surpris de le découvrir non pas en héros Américain dur à cuir, en flic qui n’a peur de rien, mais en agent du FBI qui après la morte de celle qu’il devait épouser sombre dans l’alcoolémie, fera une tentative de suicide et j’en passe.

dtox08dtox09dtox11dtox12dtox13dtox14

Stallone livre d’ailleurs une prestation tout à fait honnête, il « joue » véritablement et arrive à faire passer des émotions. Passé ce long prologue d’une vingtaine de minutes, le voilà envoyé par son ami flic (joué par Charles S. Dutton, vu dans Alien 3, Gothika, Fenêtre Secrète) dans un centre de désintoxication pour flics perdu au milieu de nulle part, et très rapidement surtout, pris en plein blizzard. Au départ, de nouvelles choses surprennent. Déjà, le casting. Et ben ils ont fait fort puisqu’il y a plus de têtes connues au mètre carré que dans une réunion d’anciens élèves. Outre Stallone et Dutton, on trouve donc Kris Kristofferson (la saga Blade, Payback), Christopher Fulford (Scoop), Jeffrey Wright (Casino Royale, Source Code, Broken Flowers), Tom Berenger (Platoon, Sniper), Stephen Lang (Avatar, Don’t Breathe), Robert Prosky (Last Action Hero, Gremlins 2) ou encore Robert Patrick (Terminator 2, Une Nuit en Enfer 2). Des têtes connues partout donc. Et là, le film change radicalement, empruntant beaucoup plus à un sous genre bien particulier de l’horreur, à savoir le slasher. À la différence que nous n’avons ici aucun adolescent mais bel et bien des adultes, des flics. Car petit à petit, les personnages vont tomber comme des mouches, le tueur de flics est toujours là, et en veut vraiment à Stallone.

dtox15dtox19dtox20dtox21dtox24dtox26

Le film devient alors clairement plus classique malgré son changement de genre, mais pas du tout déshonorant, l’ensemble se faisant rythmé et plutôt proprement filmé. C’est du boulot donc tout à fait correct, mais qui pèche néanmoins sur certains points, à commencer par son scénario. Pas déshonorant encore une fois, et avec pas mal de bonnes idées, mais avec tellement de personnages qu’au final aucun ne sera assez développé pour que l’on s’y attache, ou que l’on retienne leurs noms. Seul Stallone qui aura eu droit lui à son long prologue, et à la limite Kris Kristofferson puisqu’il tient le centre de désintoxication et Robert Patrick qui a un rôle un poil plus étoffé que les autres. Les autres oui ne seront que des fantômes traversant le récit. Ce qui est un peu dommage d’ailleurs puisqu’en jetant un œil sur les bonus de l’édition DVD, on trouvera quelques scènes coupées et rallongées qui donnent un peu plus de caractéristiques aux personnages. Rien de clairement monstrueux ou changeant radicalement le film, mais un petit plus. D-Tox donc, malgré ses personnages un peu transparents, se suit très bien jusqu’au dénouement, baignant dans une petite ambiance rappelant d’ailleurs The Thing mais sans monstres (les doutes sur l’identité des personnages, la recherche du tueur), avec quelques scènes bien foutues. Au final donc bien loin des plus mauvais métrages de Stallone, et offrant à l’acteur un rôle différent.

dtox28dtox30dtox31dtox36

13
Les plus

Un film plutôt sombre et glauque
Un beau casting
Excellente première partie
Un film qui n’ennuie pas

Les moins

Une seconde partie plus prévisible
Des personnages au final transparents

 
En bref : D-Tox est précédé d’une très mauvaise réputation, alors qu’il reste un divertissement entre thriller et slasher fort sympathique malgré ses défauts.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s