Critique Jeu Vidéo : Far Cry 3: Blood Dragon


far-cry-3-blood-dragon-coverFAR CRY 3 BLOOD DRAGON

2013
Studio : Ubi Soft
Genre : Le FPS du futur des années 80
Multijoueur : Non
Joué et testé sur : PS3
Existe sur : PS3, Xbox 360 et PC
Support : dématérialisé

Synopsis : Dans le futur de 2007, après la guerre nucléaire, un soldat modifié cybernétiquement, le sergent Rex Power Colt (le joueur) est envoyé sur une île pour éliminer le colonel Sloan.

far-cry-3-blood-dragon-pc-1365150468-006far-cry-3-blood-dragon-playstation-3-ps3-1366908922-021

Croyez le ou non, mais Far Cry 3 Blood Dragon, le jeu stand alone se déroulant dans un univers psychédélique tout en reprenant le gameplay de Far Cry 3 aura été le premier jeu de la licence auquel j’aurais touché. Oui, je n’avais jamais touché à la fameuse licence d’Ubi Soft avant cela. Pourquoi ? Tout simplement car ma Playstation 3, je l’ai acheté en 2014 après quasi 10 ans sans toucher à un jeu vidéo, et que je ne joue pas (ou extrêmement rarement) sur ordinateur. Bref, ce jeu, je l’ai connu par un ami, qui m’avait montré que oui, c’était fun, et que oui, l’OST composée par Power Glove était méga cool, en plus de rendre hommage à tout plein de films que l’on adore, tout comme le jeu d’ailleurs. Predator, Robocop, Terminator, Scarface même à un moment. Si bien que quand pour une raison (stupide) j’ai acheté ma Playstation 3 sur un coup de tête, un des premiers jeux que j’ai acheté sur le Playstation Store fut ce Blood Dragon. Et bordel, que c’était fun. Soyons clair, en soit, Blood Dragon n’est pas un grand jeu, il souffre de pas mal de défauts, il est relativement répétitif dans ses missions, la map, en monde ouvert certes, n’est pas si grande que cela, d’autres éléments pourront décevoir comme l’absence de boss de fin, mais bordel, le jeu nous offre un bon gros délire, en faisant comme s’il avait été développé il y a des années, avec les capacités d’aujourd’hui bien entendu.

far-cry-3-blood-dragon-playstation-3-ps3-1367509151-031far-cry-3-blood-dragon-playstation-3-ps3-1367509151-032

Donc à l’inverse des tas de jeux rétros, avec gros pixels et 2D qui sortent aujourd’hui, Blood Dragon reprend basiquement le moteur de Far Cry 3. Mais il le développe comme si le jeu datait du début des années 80 et imaginait le futur, qui est donc à présent notre passé. Oui, comme New York 1997 (qui n’est pas devenue une prison), Blade Runner (les réplicants n’existent toujours pas), Robocop (toujours pas de flics robots), Blood Dragon se situe en 2007. Après la guerre nucléaire. Du coup, il y a des soldats à moitié robots, dont notre personnage, le sergent Rex Power Colt, qui est envoyé pour tuer le colonel Sloan qui a un peu pété un plomb. Un point de départ qui pourrait rappeler Apocalypse Now tiens. Mais ça s’arrête là, puisque rapidement on est laissés pour mort, sauvé, et on se retrouve sur une île divisée en plusieurs zones, et il va falloir faire le ménage, tuer les ennemis, libérer des camps, et faire attention à des dragons fluos (oui oui) qui n’ont qu’une envie, nous bouffer. Blood Dragon, c’est un bon gros délire qui part dans tous les sens. Même si en terme de gameplay, on se retrouve bel et bien devant une reprise pure et simple de Far Cry 3. Même graphiquement, à l’exception de l’esthétique très colorée, Blood Dragon nous rappelle sans arrêt qu’il a été créé à partir de Far Cry 3. Oui, encore une île, encore des camps, encore des soldats, encore des véhicules à conduire, et encore des petites bêtes innocentes sur la map qui ne vont pas faire long feu !

far-cry-3-blood-dragon-playstation-3-ps3-1367509151-059far-cry-3-blood-dragon-playstation-3-ps3-1367509151-082

Manette en main par contre, il faut avouer que c’est fun, car Ubi Soft a clairement poussé le délire à fond les manettes. Notre personnage en est la preuve vivante, sortant des punchlines débiles tout droit sorties des années 80, et étant forcément très gentil, mix improbable entre Rambo, Terminator, John McClane et Robocop, rien que ça. Personnages années 80, avec également le méchant très méchant, Blood Dragon a aussi dans son emballage cette saveur années 80. Dès le début, la musique de Predator retentit lorsque l’on doit se servir d’une gatling XXL pour attaquer une base en hélico. Lors d’une course poursuite, le thème nous rappellera la course poursuite en moto de Terminator premier du nom, tandis que les révélations finales sur une reprise du thème de Scarface continue de faire frissonner notre (ou du moins la mienne) fibre nostalgique. Mais comme je l’ai dit, malheureusement, Blood Dragon est loin d’être un jeu parfait. Si l’on peut pardonner sa plutôt courte durée de vie du fait qu’il s’agisse d’un petit stand alone vendu beaucoup moins cher qu’un vrai jeu, le reste est immédiatement un peu plus dommage.

far-cry-3-blood-dragon-playstation-3-ps3-1367509151-085far-cry-3-blood-dragon-xbox-360-1365150227-003

Comme dans Far Cry 3, il va falloir capturer et vider de tout ennemis les différentes bases ennemies, pour récupérer les zones une à une et avancer dans l’histoire. Malheureusement, comme le jeu est beaucoup plus court et la map un peu plus petite (mais tout de même honnête), le sentiment de faire toujours la même chose gagne plus vite le joueur. Paradoxal puisque le sentiment nous gagne plus vite, mais le jeu se fait beaucoup plus court. Dans le même ordre d’idées, l’île étant un peu plus petite, et le choix visuel du jeu étant assez tranché, on regrettera un certain manque de variété dans les différents décors et les bases visitées. Et comme je l’ai déjà indiqué tout en haut de cette critique, l’absence de boss de fin est assez étrange. Le jeu nous fait monter la sauce, autant avec ce qui précède qu’avec la musique (Scarface), mais non, pas de boss, nous avons atteint la fin du jeu… Du coup, une fois que l’on a bien assimilé toutes les mécaniques du jeu, Blood Dragon ne représente pas un gros challenge en soit. Reste que malgré tout ce que l’on peut en dire, autant en positif qu’en négatif, Blood Dragon m’aura clairement fait rêver et retrouver une époque, avec ses punchlines, les réactions débiles du personnage, son univers coloré, son histoire qui part dans tous les sens, sa musique… Vu le prix, si l’on aime, c’est du tout bon !

far-cry-3-blood-dragon-xbox-360-1367355107-025far-cry-3-blood-dragon-xbox-360-1367503196-063

150

Les plus

L’univers années 80
Débile et assumé
Fun et facile à prendre en main
L’OST signée Power Glove

Les moins

Très court
Et mon boss de fin ?

En bref : Blood Dragon, c’est un gros délire régressif, fun, débile, dont la plupart des défauts peuvent parfois le sauver. C’est assez rapidement répétitif mais le jeu est très court par exemple. Un très bon moment pour se défouler et reposer totalement le cerveau.

8 commentaires

  1. Il change carrément des autres et est bourré de clins d’oeil sympas comme tu l’as dit ! Perso je me souviens avoir passé un super moment dessus. Quoi qu’on puisse en dire, même si y’a Ubisoft derrière, Far Cry est une bonne licence !

    1. Tu es au taquet ce soir 😀
      Oui, Ubi Soft, bon ils aiment leurs licences, ils ne savent pas s’arrêter, mais Far Cry ça reste sympa pour ceux auxquels j’ai joué, donc juste celui-ci et le 3. Quoi que le dernier est en promo sur le store je crois en ce moment, peut-être me laisser tenter.

      1. Le 4 est pas mal je pense qu’il pourrait te plaire, surtout si tu as aimé le 3. Le dernier est ultra rébarbatif… C’est dommage car il nous plonge dans la préhistoire et l’ambiance est flippante et oppressante !

      2. Ouais j’ai un peu peur au bout d’un moment que ça tourne en rond, j’ai l’impression en fait que j’ai déjà fais le meilleur opus. Puis avec les sorties tentantes en ce moment…. Gravity Rush 2, Resident Evil 7…

      3. Trop, je compte bien en tout cas me prendre un petit jeu dés demain ! (lequel, ce sera suivant l’humeur du moment). La bise 😉 Pour mon film, je t’envois un mail si tu veux quelques news, tout avance bien en tout cas.

    1. Ben oui hein, les autres sont timides (car mes stats sont pas mauvaises, mais que c' »est silencieux à en mourir lol). J’avais quelqu’un qui commentait tout à une époque, puis quand j’ai commencé à ne plus parler de films japonais, finit sniiif (mais blague ou pas, c’est un peu vrai 😉 )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s