THE HOLE 3D de Joe Dante


hole-3dTHE HOLE

Titre original : The Hole 3D
2009 – Etats Unis
Genre : Fantastique
Réalisation : Joe Dante
Musique : Javier Navarrete
Scénario : Mark L. Smith
Avec Chris Massoglia, Haley Bennett, Nathan Gamble, Teri Polo, Bruce Dern et Quinn Lord

Synopsis : Susan, une mère célibataire, et ses deux garçons Dane 16 ans et Lucas 13 ans emménagent dans une petite ville de campagne, loin des tourments de la ville. Les deux enfants ne tardent pas à explorer leur nouvelle maison et découvrent dans la cave une mystérieuse trappe donnant sur ce qui semble être un trou sans fond. Alors qu’ils tentent avec l’aide de leur voisine de comprendre ce phénomène défiant toute logique, d’étranges événements commencent à se produire dans la maison…

hole02hole05hole07hole09

On aura beau dire ce que l’on veut, mais Joe Dante reste un réalisateur culte, et ce depuis ses débuts dans le pur cinéma d’exploitation chez Roger Corman avec Piranha. Puis vint Hurlements, puis bien entendu Gremlins, Gremlins 2, L’aventure Intérieure, Small Soldiers et j’en passe. Mais le passage des années 2000 est rude et Dante a beaucoup de mal à trouver des financements. Pour preuve, The Hole 3D et Burying the Ex sont ces seuls longs métrages de cinéma depuis 2003 et Looney Tunes Passent à l’action. Il faut dire qu’il n’est pas aidé par le peu de visibilité et de publicité mis à disposition sur ces métrages, Burying the Ex étant passé inaperçu aux Etats Unis et n’était qu’un vulgaire DTV en France (sorti uniquement en DVD, même pas en Blu-Ray) tandis que The Hole 3D devint en Amérique un DTV puisque les salles diffusant à l’époque les films en 3D préféraient diffuser d’autres métrages du genre beaucoup plus bankable (comme Avatar en Décembre 2009). Bref, passons cela, et parlons de The Hole 3D. Métrage donc passé relativement inaperçu, et que j’avais d’ailleurs pratiquement oublié, sauf qu’entre temps, merci Netflix ! Un métrage au final qui donne la pèche, puisqu’il nous ramène clairement à ces comédies horrifiques familiales des années 80, comme Gremlins justement. The Hole pourra faire peur aux enfants, et pourra amuser les adultes.

hole11hole12hole17hole19hole20hole21

Peu importe l’âge du spectateur, le métrage fonctionnera donc, et on se plonge dans cette histoire avec plaisir. Dane, sa mère et son petit frère Lucas (joué par Nathan Gamble, le petit de The Mist) arrivent dans leur nouvelle maison pour fuir un passé trouble. On retrouve tout ce qui fait une comédie horrifique familiale, à savoir une famille attachante, deux enfants qui se font souvent des crasses, une mère peu présente, et bien entendu, la superbe voisine, qui va faire changer Dane de point de vu sur sa nouvelle habitation. Il faut dire que sa voisine, c’est la ravissante Haley Bennett, vue dans Kristy ou, plus connu, Hardcore Henry. Et ces trois enfants / adolescents vont découvrir dans la cave un trou. Trou sans fond qui va amener l’horreur dans leur quotidien, en faisant apparaître une petite fille pleurant du sang (syndrome film Japonais ?) et d’autres choses pas très naturelles. La première force de The Hole, c’est clairement d’arriver à alterner les moments légers, comme les petits jeux entre les deux frères, les jeux de mots dans les dialogues, et les moments horrifiques. Le tout en étant flippant donc pour le jeune public et amusant pour tout le monde, même pour les adultes. Car le film regorge, du moins en VO, de quelques jeux de mots qui seront incompréhensibles pour les enfants et mettront un bon sourire sur le visage des adultes le regardant. Le tout s’enchaîne plutôt vite, les apparitions et moments étranges se multiplient, et on ne voit pas le temps passer.

hole23hole24hole25hole26

Seconde force de The Hole, sa mise en scène. Joe Dante n’est pas un débutant, et son film est soigné à tous les instants, même si en soit, l’utilisation de la 3D semble peu utile, à l’exception d’un plan, et probablement de son final. Mais le reste est propre, élégant même, la photographie agréable, et l’ensemble passe comme une lettre à la poste. Le film se permettra même, volontairement ou non, quelques hommages à ces films horrifiques des années 80, comme lors d’une scène d’attaque par un jouet, un clown. Oui, cela rappelle Poltergeist, comme Gremlins, une production Spielberg des années 80. Tout cela fait donc énormément plaisir et on rentre clairement dans The Hole. Dommage pour le coup que le film, en tentant d’en faire trop, nous livre un final quelque peu décevant pour en mettre plein la vue. Les idées sont pourtant là, mais la sauce prend beaucoup moins. On notera également la courte apparition de Bruce Dern (Driver de Walter Hill) dans un rôle bien sympathique. The Hole au final, ce n’est certes pas parfait, mais ça livre exactement la marchandise que l’on attendait de lui, à savoir un film d’horreur familial qui nous fera indéniablement passer un excellent moment, débordant d’idées, et qui nous fait quitter la projection du film avec un large sourire.

hole27hole32hole34hole36

14
Les plus

Très divertissant
Des personnages attachants
Joe Dante à la mise en scène
Amusant pour les adultes, flippant pour les enfants

Les moins

Un final bien décevant

 
En bref : Joe Dante prouve qu’il livre toujours de très bons films. Pas parfait, mais tout à fait attachant et divertissant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s