PIRANHAS de Joe Dante


PiranhasPIRANHAS

Titre original : Piranha
1978 – Etats Unis
Genre : Horreur
Réalisation : Joe Dante
Musique : Pino Donaggio
Scénario : Richard Robinson et John Sayles
Avec Bradford Dillman, Heather Menzies, Kevin McCarthy, Keenan Wynn, Dick Miller et Barbara Steele

Synopsis: Une journaliste Maggie McKeown, se met avec l’aide de Paul Grogan à la recherche de deux campeurs disparus. Mais ils vont par inadvertance, en se rendant dans une ancienne base militaire, libérer une armée de piranhas mutants conçus pour la guerre du Viet Nam.

Piranhas01Piranhas02Piranhas04Piranhas06

Les Dents de la Mer était un grand succès en 1975. Il n’en fallait pas plus pour que le producteur Roger Corman se lance dans l’aventure d’essayer de récupérer quelques dollars en faisant sa version. Il propose alors au jeune Joe Dante de réaliser sa version, et lui offre un budget de 600 000 dollars pour ça. Mais Joe Dante, tout en gardant les scènes clés du métrage de Spielberg, lui ajoute un ton parodique et parvient, outre à livrer un message plus intéressant qu’il n’y paraît et à divertir, à gérer efficacement son peu de moyens. Il livre ainsi des scènes d’attaques fonctionnant toujours aujourd’hui, grâce au talent des différents maquilleurs (ici, Phil Tippett, Rob Bottin et Chris Wallas, rien que ça), et surtout offre des rôles à des acteurs connus et surtout talentueux. Si le connaisseur aujourd’hui ne verra aucune surprise en voyant apparaître à l’écran Dick Miller, Joe Dante donne ses rôles principaux à Bradford Dillman (L’Inévitable Catastrophe) et Heather Menzies (Sssnake le Cobra, La Mélodie du Bonheur). Mais surtout la présence dans des secondes rôles importants de Kevin McCarthy (L’Invasion des Profanateurs de Sépultures, Hurlements) et Barbara Steele (Le Masque du Démon de Mario Bava, Le Chambre des Tortures de Roger Corman). Un casting en or, des artistes compétents derrière la caméra, et Piranhas devient alors un film traversant les âges, aux effets spéciaux tenant encore mieux que la route que ceux du remake datant de 2010.

Piranhas10Piranhas11Piranhas15Piranhas16Piranhas17Piranhas19

Joe Dante donc ajoute une bonne dose d’ironie à une histoire en somme banale et gardant les lignes des Dents de la Mer. Des preuves ? Ses deux personnages principaux sont un alcoolique au chômage et une journaliste libérant par accident les piranhas et entrainant donc la catastrophe. Tous les personnages seront remplis de cette ironie constante. On aura Dick Miller en chef de parc d’attraction qui ne pense qu’au profit, le chef du camp tyrannique envers les enfants et qui les force à se baigner, les amenant donc vers la catastrophe. Clairement encré dans son époque, Piranhas nous présente donc, comme souvent, des animaux mutants qui sont le fruit d’expériences scientifiques. Les militaires sont donc méchants, cupides, et cherchent à cacher la vérité. Ainsi, Joe Dante s’en amuse encore une fois lorsque Maggie et Paul cherchent un moyen d’échapper aux militaires, et ne trouvent qu’une solution : montrer les seins de Maggie au militaire gardant la tente. Ironique, voir même extrêmement stupide, mais drôle ! Les militaires sont donc stupides et la cause de tout, ramenant le métrage beaucoup plus dans l’ère des films de monstres des années 50, et bien entendu, de ceux qui vont débarquer dans les années 80, que des Dents de la Mer, pourtant le modèle, à la base, de Piranhas !

Piranhas21Piranhas22Piranhas24Piranhas27

Bénéficiant d’une grande liberté tant qu’il délivre la marchandise attendue, Joe Dante ose également des choses. Ainsi, lors de son final en deux temps, les premières victimes des dangereux piranhas seront… de jeunes enfants. Le réalisateur soigne les attaques pour les rendre à la fois crédibles et marquantes. Outre les bons effets spéciaux, les différents bruitages qui accompagnements les attaques, entre les bruits de dents prêtes à déchiqueter leurs proies et le fourmillement annonçant l’arrivée des piranhas, conviennent parfaitement. Bien entendu on pourra trouver finalement le festin des piranhas un peu datés aujourd’hui, ou pas assez sanglant, mais en 1978, l’effet était fort réussi. Et Joe Dante, grand amoureux des monstres, ne pourra s’empêcher, en plus de ces piranhas, d’ajouter lors d’une séquence des petits monstres animés en stop-motion, aussi charmants que totalement inutiles à l’intrigue et à la scène. Seuls vrais regrets aujourd’hui ? Oui, on pourra dire que le réalisateur multiplie les attaques de piranhas passé un certain stade, mais qu’elles se ressemblent beaucoup, et que ça a un peu vieillit. Mais ça lui confère aussi son petit charme !

Piranhas29Piranhas30Piranhas36Piranhas40

150

Les plus:
Un film plein d’humour
Des effets spéciaux très corrects
Des acteurs parfaits pour les seconds rôles
Le cahier de charge est rempli
Les moins:
Ça a un peu vieillit

En bref : Pour son premier film qu’il réalise seul, Joe Dante parvient à injecter son univers dans ce qui ne devait être qu’une simple copie des Dents de la Mer. Fun !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s