CRITTERS 2 de Mick Garris


CRITTERS 2

Titre original : Critters 2 – The Main Course 
1988 – Etats Unis
Sortie aux Etats Unis le 29 Avril 1988 
Budget : 4.5 millions $
Genre : Monstres
Réalisation : Mick Garris 
Musique : Nicholas Pike 
Scénario : David Twohy et Mick Garris 
Avec Terrence Mann, Don Keith Opper, Scott Grimes, Liane Curtis et Cynthia Garris

Synopsis: Deux ans après les événements du premier opus, Brad Brown revient dans sa ville natale alors que la fête de la chasse aux œufs de pâques va commencer. Mais parmi les œufs, se retrouvent ceux de Critters. Le cauchemar de Brad et des habitants de la ville ne fait alors que commencer…

Critters203Critters204Critters207Critters208

Suite au succès du premier opus de ses bêtes poilues, Critters 2 débarque sur les écrans 2 ans après. Un budget doublé, plus d’humour, plus de Critters, plus de morts, tout en double pour faire du film un divertissement jouissif se rapprochant de plus en plus de son influence première : Les Gremlins. Nous retrouverons donc tous les ingrédients qui avaient plu (ou non) du premier opus. Le scénario, reprenant donc les personnages et une partie de l’intrigue, est sans réelle surprise, d’autant plus que le fait d’étendre l’invasion des Critters à la petite ville entière le rapproche du premier Gremlins. Contrairement à celui-ci, le film ne se passe pas à la période de Noël, mais durant Pâques. Au scénario, on trouve David Twohy, encore inconnu à l’époque, mais qui se révélera plutôt bon metteur en scène par la suite (Pitch black, sympathique, et The arrival, assez chiant). Et à la réalisation, Mick Garris, encore tout jeune, faisant ses preuves à la réalisation d’un film pour le cinéma, s’échappant ainsi du monde de la télévision, qu’il finira par regagner bien vite après quelques films (Il retournera aux téléfilms 4 ans après ce film, après avoir fait La Nuit Déchirée). Pour l’époque, des inconnus.

Critters209Critters210Critters212Critters213

Au casting, on retrouvera une partie des rescapés du premier opus : les chasseurs de prime, qui reviendront sur terre pour éliminer les Critters, l’idiot de service, Charlie, qui est à présent aux côtés des chasseurs de prime, et Brad, le petit du premier épisode, revenant dans la ville pour rendre visite à sa grand-mère. Comprenant que pour faire un bon film, il faut multiplier ce qui faisait le charme du premier, le réalisateur et le scénariste ne prennent aucun détour. Humour crétin permanent, des meurtres, peu sanglant pour permettre une sortie avec juste une interdiction aux moins de 13 ans aux States, et beaucoup plus de Critters, mit en avant par rapport au premier opus. Ainsi, les personnages se retrouvant tous être plus ou moins crétins, niais, et les situations se voudront la plupart du temps délirantes. Entre la grand-mère faisant manger bio aux enfants qu’elle garde, le shérif se déguisant en lapin, le vieux papy refourguant tout et n’importe quoi pour les fêtes, ou encore le chasseur de prime prenant l’apparence d’une bimbo blonde, rien ne nous sera épargnés, et malheureusement, au bout d’un moment, on a l’impression que le film cherche à en faire trop dans la dérision. Mais du à la courte durée du film (1h22) et au fait que le scénario traite absolument tout avec décontraction, les effets d’humour, qu’ils marchent ou non, se révèlent plutôt plaisant et font passer un bon moment.

Critters215Critters216Critters220Critters221

Toujours produit par la New Line, l’équipe du film en profite également pour mettre quelques petits clins d’œil aux autres films de la firme. Ainsi, pendant la chasse aux Critters, l’un des chasseurs de prime passera devant une affiche de Freddy Krueger, et s’apprêtera à prendre son apparence. Ces petits effets parfois bien intégrés sont bien délirants, mais bien évidemment, le principal intérêt du film sera de voir, en plein jour, et en grand nombre, les Critters. Cachés dans l’obscurité dans le premier opus, ils se révèlent enfin ici, aidés par le budget doublé du film. Ils en profiteront pour bouffer à tous les râteliers : chiens, vieux, enfants. Ils seront en groupe, communiqueront entre eux, et prouveront même qu’ils peuvent se montrer intelligents, mettant en place des tactiques pour échapper au danger et obtenir leur repas. Ainsi, il ne faudra pas en demander trop à Critters 2. Il reste malgré tout dans la lignée du premier : con, parfois drôle, et ne fais toujours pas peur. L’aspect comique est mit au premier plan au détriment de tout le reste, rien n’est traité avec sérieux, et c’est pour cela que le film fonctionne et fait passer un bon moment malgré sa crétinerie immense. On n’en demandait pas plus, et pourtant, le film s’est ramassé au box office.

Critters222Critters223Critters224Critters226

13

Les plus:
Plus de Critters
C’est bourré d’humour bête et méchant
C’est rapide, on ne s’ennuie pas
Les moins:
Ça reste un sous Gremlins
Les chasseurs de prime, parfois un peu lourds

En bref : Dans la lignée du premier, limite un copié collé par moment, se rapprochant encore plus de Gremlins, mais terriblement fun et pas prise de tête, il va au bout de ses idées, contrairement au premier opus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s