OVER YOUR DEAD BODY de Miike Takashi


基本 CMYKOVER YOUR DEAD BODY

Titre original : Kuime – 喰女-クイメ-
2014 – Japon
Genre : Fantastique
Réalisation : Miike Takashi
Musique : Endô Kôji
Scénario : Yamagishi Kikumi
Avec Shibasaki Kô, Kayayama Hitomi, Maiko, Ichikawa Ebizô, Itô Hideaki, Katsuno Hiroshi et Negishi Toshie

Synopsis : Couple dans la vie, Goto Miyuki et Hasegawa Kosuke jouent sur scène un couple dans une pièce de théâtre. Mais la réalité et la pièce qu’ils jouent vont rapidement se confondre.

OverYourDeadBody01OverYourDeadBody03OverYourDeadBody04OverYourDeadBody05OverYourDeadBody06OverYourDeadBody07

Je le crie haut et fort, elle me manque la période de Miike où il livrait 8 films par an dans un esprit totalement fou et extravagant. Certes, sur les 8 films, il y avait 4 mauvais métrages, mais sur seulement une année, on passait rapidement de l’un à l’autre et l’on oubliait les mauvais aussi vite que le nouveau sortait. Mais depuis 10 ans, son cinéma a évolué, les budgets ont gonflés, les films sont moins nombreux (allez, 2 ou 3 max par an), et le monsieur a perdu sa patte, livrant un cinéma beaucoup plus lisse et passe partout, assez anonyme au final. Quelques bonnes surprises sont là oui, comme Lesson of the Evil, ou As the Gods Will, parfois même très bonnes surprises (13 Assassins), mais les mauvais films sont plus fréquents. Encore récemment, le pénible Yakuza Apocalypse par exemple. Over Your Dead Body, Kuime en version originale, avait tout pour plaire. Car Miike semblait vouloir revenir à l’horreur, genre qu’il aura souvent effleuré de par sa liberté de ton, mais rarement pleinement développé, si ce n’est dans le sympathique La Mort en Ligne. Ici, c’est donc l’adaptation d’une pièce de théâtre, avec mise en abime en prime, une frontière qui se brise entre fiction et réalité, entre rôle de fiction et la vie réelle. Pourquoi pas, ça promet même des moments intéressants, surtout que Miike a affiné sa mise en scène au fur et à mesure des années. Ce qu’il lui faut, c’est bel et bien un bon scénario.

OverYourDeadBody08OverYourDeadBody09OverYourDeadBody10OverYourDeadBody12

Alors ce Over Your Dead Body, plus proche d’un Lesson of the Evil ou As the Gods Will, ou d’un Yakuza Apocalypse ou Shield of Straw ? Malédiction, ce film est une bien mauvaise pioche. Le souci, c’est qu’en réalité, il y a énormément de bonnes choses dans le métrage, mais le film comporte sans doute LE défaut qui vient tout anéantir et rendre l’ensemble indigeste. Pourtant, pendant les dix premières minutes, on y croit. C’est extrêmement bien filmé, la photographie est sublime et flatteuse pour l’œil, l’ambiance est réussie, la musique signée Endô Kôji se repère à des kilomètres tant l’on reconnaît des sonorités utilisées sur La Mort en Ligne ou encore Gozu. Encore mieux, les acteurs sont dans le bon ton, Shibasaki Kô jouant Miyuki à la perfection, tandis que Ichikawa Ebizô (que Miike avait déjà au casting de son remake de Hara-Kiri) trouve un environnement propice à son jeu assez théâtral. Oui, tout semble parfait, le souci, c’est que tout cela va s’éterniser et être chiant à mourir. Pendant quasiment la première heure, Miike va juste s’occuper de filmer les répétitions de la pièce de théâtre. Oui, une heure durant. Alors certes, c’est beau, une pièce aussi bien mise en scène et éclairée, j’aimerais bien en voir, mais en tant que spectateur, dans un lieu dédié au théâtre. Là, il s’agît de cinéma, et Miike, malgré de bonnes idées dans le scénario, échoue à un élément crucial : trouver le bon équilibre entre les idées et ce qu’il doit montrer. Un équilibre donc entre la pièce de théâtre et la vraie vie des acteurs.

OverYourDeadBody13OverYourDeadBody14OverYourDeadBody15OverYourDeadBody16OverYourDeadBody17OverYourDeadBody18

Over Your Dead Body ne nous montre quasi que des répétitions pendant une heure de film, soit la moitié de sa durée, voir un peu plus (le montage international lui a raccourci le film à 1h34 au lieu de 1h51). Là où d’autres métrages traitent de l’effacement de la frontière entre fiction et réalisé avec plus d’équilibre (même si peu aimé, je citerais INLAND EMPIRE de David Lynch, qui ne montrait le tournage d’un film et ses répétitions que sur environ 30 minutes, sur 3h de film), Miike lui ne s’en préoccupe pas, et nous donne l’impression surtout de regarder pendant une heure un bonus sur les coulisses avant d’accéder enfin pendant 50 minutes sur le vrai film. Quand ça se bouge enfin, Miike livre quelques scènes intéressantes, quelques petites fulgurances et moments sanglants bienvenus, mais il est déjà trop tard. Car le spectateur lui aura eu tout le temps nécessaire pour s’endormir durant la première heure. C’est simple, le film ennuie, comme rarement auparavant dans la carrière de Miike. On aura souvent dit que son cinéma est truffé de quelques longueurs, avec des films trop longs, mais là, Over Your Dead Body fait fort, puisque c’est quasi le film dans son intégralité qui est de trop. Même lorsqu’il doit faire peur, le métrage échoue puisque la mise en place nous aura achevé. Alors certes, c’est très beau, l’ambiance est parfois fort réussie, mais le spectateur est détaché du spectacle et s’ennuie comme un rat mort ! Et c’est par moment un calvaire d’en venir un bout, ce qui est vraiment dommage vu les qualités du métrage.

OverYourDeadBody19OverYourDeadBody20OverYourDeadBody21OverYourDeadBody22OverYourDeadBody23OverYourDeadBody24

6

Les plus:

Techniquement très solide

Quelques bons moments d’ambiance

Les moins:

Une première heure interminable

Un film peu intéressant

Que c’est chiiiiiiant

 

En bref : Miike signe probablement là l’un de ses métrages les plus ennuyeux. Et paradoxalement, l’un de ses métrages techniquement les plus aboutis… pour rien !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s