CABIN FEVER de Travis Zariwny


Cabin Fever remakeCABIN FEVER

Titre original : Cabin Fever
2016 – Etats Unis
Genre : Horreur
Réalisation : Travis Zariwny
Musique : Kevin Riepl
Scénario : Eli Roth et Randy Pearlstein
Avec Gage Golightly, Matthew Daddario, Nadine Crocker, Dustin Ingram, Samuel Davis, Randy Schulman et Louise Linton

Synopsis : Une bande de jeunes (trois garçons et deux filles) ont loué une cabane dans la forêt pour y fêter la fin de leurs études et profiter des derniers jours de liberté avant d’entrer dans le monde du travail. Mais la fête tourne au cauchemar quand un ermite infecté par un mystérieux virus fait son apparition. Les cinq jeunes gens vont devoir faire face à ce terrible virus qui dévore les chairs de ses victimes.

CabinFeverRemake01CabinFeverRemake03CabinFeverRemake04CabinFeverRemake05CabinFeverRemake06CabinFeverRemake07

Il y a des films parfois qui en disent long sur l’état du cinéma de genre actuel. Un petit tour d’horizon sur les sorties 2016 suffit pour se faire son propre avis : des suites, du found footage et des remakes. Et ce début d’année commence fort, puisqu’elle m’aura tout de même fait subir deux remakes en même pas deux mois. Martyrs d’un côté, le remake du film français, et à présent, ce Cabin Fever, signé Travis Z, alias Travis Zariwny. Faire un remake du premier film d’Eli Roth, datant seulement de 2003 pourtant, est une idée étrange, surtout que le film eu deux suites, dont la dernière ne date que de 2014. Encore plus étrange quand on se rappelle que le premier Cabin Fever était loin d’être un chef d’œuvre, mais avait surtout notre capital sympathie pour son côté bricolé, ses scènes sanglantes et quelques blagues relativement méchantes. En 2016 donc, Cabin Fever revient, et on a de quoi avoir peur dés le départ, en apprenant que le scénario est exactement le même que l’original. Oui, Travis Z n’a pas voulu de réécriture, le scénario est strictement le même. Quelques dialogues se perdent en cours de route, deux ou trois phrases s’ajoutent par instant, un plan par là, et c’est dans la boite, on nous vend un remake. Faux ! À ce stade, Cabin Fever n’est pas un remake, à peine une relecture, juste le même produit, avec un peu plus d’argent, les blagues méchantes en moins, un peu plus de gore, et… non c’est tout !

CabinFeverRemake08CabinFeverRemake10CabinFeverRemake12CabinFeverRemake13CabinFeverRemake14CabinFeverRemake15

Alors oui, si vous avez vu et aimez le métrage original, ne voyez pas ce remake. Si vous avez vu et pas aimé le métrage original, ne voyez pas le remake. Si vous êtes curieux et n’avez pas vu l’original, regardez le ! Si vous n’avez pas vu l’original et adorez vous faire du mal, ben lancez vous tant qu’à faire, regardez le 1, le 2, le Patient Zero, puis enchaînez sur le remake et pendez-vous ! Non pas que tout soit mauvais ici, le budget permet même quelques beaux plans qui n’étaient pas dans l’original, avec par exemple des plans sans doute filmés en drones au-dessus des routes et des forêts, rappelant à la fois le remake de Evil Dead que Shining. Et pour bien appuyer l’effet, on nous met la musique de Shining en plus dessus, c’est vous dire comment on nous prend pour des cons ! Bon oui, on pourra dire que les effets gores sont réussis également, par moment un poil plus que dans le métrage original, budget oblige, mais est-ce assez face à un métrage qui ne prend aucun risque, ne dévie jamais du scénario original ? Absolument pas. Aucune surprise à l’horizon, aucun changements majeurs (on nous ventait des morts différentes, et ce n’est quasiment pas le cas), quelques blagues en moins (pfff la blague du fusil bordel !), des acteurs encore plus mauvais que dans l’original.

CabinFeverRemake17CabinFeverRemake18CabinFeverRemake19CabinFeverRemake20CabinFeverRemake21CabinFeverRemake22

Pire, là où l’original, malgré ses défauts, ses clichés, ses personnages cons comme la lune, parvenait à faire rire et divertir, et même à surprendre, ce remake n’essaye rien. C’est simple, les petits éléments qui marquaient sont absents, si bien que les personnages paraissent encore plus vides. On pourrait interchanger tous les personnages, tous les acteurs, le film serait le même et nous laisserait le même mauvais souvenir. Oui, l’original prenait également son temps pour démarrer, comme pour mieux nous surprendre et pouvoir briser quelques règles, et ici, c’est la même chose, il faut attendre 50 minutes pour que ça bouge enfin, mais la surprise est absente, les règles ne sont jamais brisées, elles sont même évitées pour ne heurter personne. Et ce n’est pas le fait de rajouter quelques plans nichons et d’allonger la scène de la baignoire avec quelques effets gores qui viendra changer quelque chose au tableau. Cabin Fever est, avec le remake de Psycho signé Gus Van Sant, le remake le plus inutile de l’histoire du cinéma. Il refait la même chose, en moins bien, en virant les gags vraiment amusants, et en changeant (unique vrai changement) le seul personnage marquant du film original. Oui, le député Winston devient une femme, mais garde à part ça exactement les mêmes dialogues et caractéristiques. Ce qui rend le personnage au final moins étrange et percutant. Un ratage sur toute la ligne donc !

CabinFeverRemake23CabinFeverRemake25CabinFeverRemake26CabinFeverRemake27

1

Les plus:

Les effets spéciaux, réussis

Les moins:

Exactement le même scénario

Quasiment le même film, plan par plan

Aucune surprise

En fait, c’est quoi l’intérêt ?

 

En bref : Si vous avez vu le film original, il n’y a rien à en dire, vous avez déjà vu le remake…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s