ANOTHER de Furusawa Takeshi


AnotherANOTHER

Titre original : Anazaa – アナザー
2012 – Japon
Genre : Mystères en classe 3-3
Réalisation : Furusawa Takeshi
Musique : Yasukawa Gorô
Scénario : Furusawa Takeshi et Tanaka Sachiko d’après le roman de Ayatsuji Yukito

Avec Yamazaki Kento, Hashimoto Ai, Hakamada Yoshihiko, Katô Ai et Takamori Natsumi

 

Synopsis : Été 1998. Le jeune Sakakibara Koichi part vivre chez sa tante Reiko dans les montagnes dans un petit village. À l’hôpital après un problème respiratoire, il rencontre une jeune femme ayant un œil caché. En se rendant à sa nouvelle école, il retrouve la jeune femme, Misaki Mei, mais quelque chose cloche. Les élèves et professeurs font comme si la jeune femme n’était pas là.

Another03Another04Another06Another08

En 2009 paraissait au Japon le roman Another, écrit par Ayatsuji Yukito. Il n’aura pas fallut attendre longtemps pour que le roman soit converti en manga pour s’attirer encore plus de spectateurs, entre 2010 et 2012. Mais ça ne s’arrête pas là, puisqu’en 2012, le manga lui-même sera adapté en anime de 12 épisodes, et un film de cinéma verra le jour, celui même qui nous intéresse aujourd’hui. Alors oui je sais, je vous entend crier d’ici : encore une adaptation de manga (bon même si à la base, c’est un roman). Et c’est tout à fait vrai, le nombre d’adaptation de ce genre est littéralement flippant, surtout que la plupart du temps, la retranscription en images réelles ne fonctionne pas… ou alors les films sont tout simplement mauvais, mais là c’est un autre débat. Another donc au moins, est une histoire se déroulant dans un univers simple, classique et réaliste. Pas de science fiction, de créatures fantastiques venues de l’espace où de je ne sais où non. L’histoire simple d’un jeune lycéen de 15 ans qui débarque dans un petit village paumé en montagne et va rencontrer la jeune Misaki Mei, toujours avec son œil gauche caché par un bandeau, et que seul lui semble voir. Et pour ne pas arranger les choses, des événements étranges arrivent tous les étés depuis 1972 à la classe 3-3, avec des morts mystérieuses.

 Another09Another10Another14Another15

Voilà le postulat de base. Pourquoi pas, classique mais pourquoi pas. Cela promet des mystères, une ambiance, quelques morts. Pourquoi pas même un bon film ? Le souci, c’est que Another n’est pas un mauvais film, mais on a à chaque instant envie de se dire que ça aurait pu être mieux. Le début fonctionne plutôt bien, classique présentation des personnages, quelques belles images, un mystère qui semble épais et intéressant. Puis le métrage se décide à se bouger et nous délivre en réalité déjà certaines de ses clés pour bien comprendre et que le spectateur un peu béta ne soit pas largué trop longtemps et ne zappe pas. Cela permet d’inclure quelques meurtres à l’écran, déguisés sous forme d’accident. Relativement sobre, les meurtres, peu nombreux au départ, ont le mérite d’être originale. Tellement originale que le coup de la petite cuillère m’aura bien fait rire. Et puis après, alors que l’on sent le réalisateur a fond dans son ambiance, le métrage se calme et nous présente un bon gros ventre mou. Si bien que malgré quelques révélations et encore quelques morts, ce n’est pas franchement passionnant.

Another16Another18Another20Another21

Pas mauvais, mais on se dit que le métrage aurait du garder son aura mystérieuse plus longtemps, et raccourcir les explications pour ensuite aller plus rapidement à son final. Pas désagréable, mais peut assurément mieux faire. Finalement, il faut attendre la dernière partie pour voir enfin les choses véritablement bouger. Plus de mystères ou si peu, mais un film qui passe la seconde vitesse avec une intrigue qui veut se la jouer Destination Finale. Là ça ne s’arrête plus. Dommage que les mises à mort s’enchaînent, mais que toutes ne soient pas à la hauteur, la faute à un aspect justement Destination Finale parfois trop appuyé, mais surtout l’apparition de quelques CGI pas du plus bel effet. Heureusement, ceux-ci sont au final peu présents, uniquement dans cette dernière partie et en particulier dans une scène, mais cela retire l’aspect dramatique de cette scène justement. Alors oui, Another n’est pas mauvais. Il est déséquilibré entre ces trois parties aux durées inégales. Sans doute que le réalisateur a voulu mettre trop d’éléments du roman dans son métrage, qui ne dure même pas 2h, alors que le roman fait presque 700 pages (à noter qu’une suite à été annoncée, non pas au film mais au roman). On passe un bon moment, mais on ne sera pas forcément tenté de le revoir de sitôt.

 Another23Another24Another25Another26

10

Les plus :

Une histoire au fort potentiel

Un côté Destination Finale plaisant

Un film techniquement sérieux

Les moins :

Des longueurs mi-parcours

Quelques CGI ratés

Totalement déséquilibré

 

En bref : Another se regarde clairement, mais déçoit. Le métrage révèle certaines clés trop rapidement, si bien que le développement de l’intrigue mi-parcours peine à convaincre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s