Critique musicale : NE DIS RIEN – Alma Forrer


Alma Forrer Ne Dis RienALMA FORRER – NE DIS RIEN
2015 – France
Genre : EP 7 titres
Musiciens : Alma Forrer, Alexis Paul et Alexandre Bourit

Musiciens additionnels : Baptiste W. Hamon, Wesley Paul, Ana maria Pinho, Joâo Geraldo et Claudio Tavares

Alma Forrer n’a que 22 ans, et pourtant, elle sort déjà son second EP, et surtout permet à ses fans de voyager dans son univers qui semble personnel, mélancolique, beau, rêveur. Une artiste, jeune, mais déjà pleine de talent, d’envie, à la fois de faire découvrir et de partager avec ses fans son monde. Avec seulement 5 titres plus deux bonus (son premier EP ne contenait que 4 titres, dont les géniaux Les Jeux des Autres et Bobby), elle nous transporte avec douceur. Dès les premières notes du premier morceau, Comme Avant, elle laisse rêveur, autant par les accords simples mais merveilleux de sa guitare, que par les notes des deux autres musiciens, Alexis Paul et Alexandre Bourit. Une introduction magique d’une minute avant que la voix de la jeune femme ne vienne caresser nos oreilles. Sa chanson, tout comme au final l’ensemble de l’album, nous propose un voyage, un voyage vers des souvenirs, des souvenirs doux, lents, joyeux. L’artiste se qualifiant de rêveuse touche dés les premières secondes à son but, en nous faisant rêver.

Le temps s’arrête alors et on se laisse porter, non pas par le vent, mais par les mélodies et la douce voix de l’artiste. Comme Avant place la barre très haut dés le premier morceau, mais heureusement, le reste de l’EP n’est pas en reste et renferme encore de nombreux moments magiques. Le voyage continue dés le second morceau, Je T’attendrai, nous transportant avec une continuité logique vers l’univers féérique de l’artiste, un univers que l’on n’a définitivement pas envie de quitter de sitôt tant il nous fait ressentir des choses qui ne s’expliquent pas forcément. Pour le troisième morceau, Blanche, Alma Forrer invite Baptiste W. Hamon à venir chanter avec elle. L’alchimie entre les deux est parfaite et ne laisse pas de marbre, ils continuent tout simplement d’élever le niveau de notre voyage, s’élevant toujours et ne semblant pas vouloir redescendre. Et c’est tant mieux. La Forêt Nous Protège, le quatrième morceau, continue le voyage. Pendant toute la durée de l’écoute, on se sent ailleurs, comme si l’on se retrouvait non pas à écouter un EP de 7 titres, mais un ensemble parfaitement pensé, écrit, composé, et surtout interprété. Même Pour L’Oiseau, un morceau bonus que l’on pourra considérer comme plus « léger » réussit parfaitement à emporter l’adhésion par sa fraicheur et ses paroles. Comme une surprise qui s’avère encore meilleure que tout ce que l’on pouvait en attendre, on n’a aucunement envie de quitter l’univers d’Alma tant il réussit la chose la plus importante : parler à notre âme ! Du moins, à la mienne !

Page de l’album sur Bandcamp : https://almaforrer.bandcamp.com/album/ne-dis-rien

18

En bref: Un merveilleux EP, où l’on se laisse totalement guider par les mélodies et par la voix de l’artiste. On ne peut que lui souhaiter plus de reconnaissance.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s