CONTRACTED PHASE 2 de Josh Forbes


contracted 2CONTRACTED PHASE 2

Titre original : Contracted Phase 2
2015 – Etats Unis
Genre : Horreur
Réalisation : Josh Forbes
Musique : Jonathan Snipes
Scénario : Craig Walendziak

Avec Matt Mercer, Marianna Palka, Morgan Peter Brown, Anna Lore, Laurel Vail, Peter Cilella et John Ennis

Synopsis : Contaminé par Sam, Riley va tenter de retrouver le responsable de l’étrange virus qui commence à contaminer pas mal de monde. Il se retrouve au sein d’une histoire qui semble beaucoup plus complexe…

Contracted203Contracted206Contracted207Contracted208Contracted209Contracted210

En 2013, Eric England avait livré Contacted, une excellente surprise nous montrant sur trois jours l’infection de Sam, une jeune femme, par un virus après une relation sexuelle. À la fin, Sam atteignait le point de non-retour, finalement changée par le virus en zombie. Un film qui se suffisait à lui-même. Mais le film aura attiré de par son concept, suffisamment pour être rentable, si bien qu’IFC décide en 2015 de nous offrir une suite. Eric England, réalisateur scénariste, ne rempile pas, mais pas grave, on lui trouve rapidement un remplacement. Craig Walendziak signe donc son tout premier scénario, et Josh Forbes son premier long métrage. Pour assurer la continuité, Contracted Phase 2 reprenant pile là où le premier s’arrêtait, une partie du casting revient. On retrouve Matt Mercer dans le rôle de Riley, contaminé après des rapports non protégés avec Sam. Najarra Townsend qui jouait Sam apparaît dans la scène d’ouverture puisque le film reprend à l’instant même de la fin du premier, et c’est parti. Charley Koontz revient également pour une courte apparition, et Morgan Peter Brown débarque pour prendre le rôle de BJ, énigmatique dans le premier (on ne voyait pas son visage). Malheureusement, continuité directe ou pas, Contracted Phase 2 dénature totalement le sujet et le contenu du film original et part dans une surenchère d’effets sanglants et même d’intrigues qui ne joue pas en sa faveur.

 Contracted212Contracted213Contracted214Contracted215Contracted218Contracted219

Le premier tirait sa force de son concept plutôt intimiste, de la transformation physique et mentale de Sam, et en se concentrant uniquement là-dessus. Pour cette suite, ça ne suffit pas, il faut viser plus haut, expliquer l’origine du virus, mettre une enquête policière, tout en livrant une partie avec Riley, nouveau contaminé, ressemblant au départ à une simple redite. Et malgré l’absence d’effets de surprises ce coup-ci, c’est finalement la partie avec Riley qui s’en sort le mieux, tentant de retrouver le côté justement intimiste du premier film. Comme pour le premier, le film annonce par du texte le nombre de jours qui passe, reprenant logiquement au jour 3 (la transformation finale de Sam) pour finir au jour 6 (la transformation finale de Riley). Le réalisateur réutilise certains éléments du premier film, mais en perd l’impact, et certains éléments semblent même arriver sur le tas, quand le scénariste se rend compte qu’il a un peu fait traîner sa première partie. Car oui, comme dit plus haut, Contracted Phase 2 veut jouer sur d’autres tableaux, et là, il ne réussit pas vraiment ce qu’il entreprend. Après les événements du premier film, les flics entre en jeu, nous offrant une intrigue policière pas franchement palpitante, et même plutôt ratée.

Contracted220Contracted222Contracted224Contracted225Contracted226Contracted227

Mais là où le bas blesse, c’est lorsque le scénario se décide à expliquer l’origine du virus. Le premier tirait sa force du fait que l’on ne savait finalement pas grand-chose. Ici, on saura tout, le personnage de B.J. est au centre du récit, les flics visiteront son antre, il poursuivra Riley, et on apprendra même qu’il s’agît d’un fou voulant tuer l’humanité en contaminant le monde, et qu’il est lui-même le virus ! Woooohoooo… sauf que non ! Ça ne fonctionne pas, on a l’impression de se retrouver devant une vulgaire série B lorgnant vers le Z, qui en voulant donner plus d’ampleur à son histoire se plante et dénature totalement son concept, simple mais efficace et original. Consolation : le métrage ne dure pas longtemps, 1h10 sans son générique, et bénéficie malgré tout d’effets spéciaux plus que corrects qui pourront faire passer la pillule. Et entre son enquête policière molle et peu passionnante et sa partie quasi remake du premier, on pourra également sourire devant son final lorgnant certes vers le Z, mais se lâchant à coups de mitrailleuses, head shots et autres effets sanglants. C’est peu quand on aime le premier, je sais…

 Contracted228Contracted229Contracted230Contracted231

8

Les plus:

C’est court

Ça se lâche en effets spéciaux

Les moins:

Un concept dénaturé

L’intrigue policière

Pourquoi devoir tout expliquer ?

Pas toujours passionnant

 

En bref: On s’en doutait, Contracted Phase 2 est une suite plutôt inutile, qui essaye de toujours en faire plus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s