BURYING THE EX de Joe Dante


Burying the exBURYING THE EX

Titre original : Burying the Ex
2014 – Etats Unis
Genre : Comédie
Réalisation : Joe Dante
Musique : Joseph LoDuca
Scénario : Alan Trezza

Avec Anton Yelchin, Ashley Greene, Alexandra Daddario, Oliver Cooper et Dick Miller

Synopsis : Lorsque Max et Evelyn emménagent ensemble, leur quotidien devient vite infernal. Max découvre alors combien sa compagne peut être manipulatrice. Mais un accident vient tout briser, quand Evelyn se fait percuter par un bus et en meurt. Max pensait avoir la paix, mais il faut faire attention à ce que l’on souhaite, car Evelyn revient d’entre les morts. Après tout, ils s’étaient promis de rester ensembles pour toujours…

Buryingtheex04Buryingtheex05Buryingtheex08Buryingtheex09

Depuis le début des années 2000, Joe Dante se faisait très rare au cinéma. Après nous avoir abreuvé de films cultes comme Piranha, Hurlements, Gremlins 1 et 2 ou encore Small Soldiers, l’homme s’était tourné vers la télévision. Son retour en 2009 avec The Hole aurait été discret (je n’ai d’ailleurs pas vu ce film), et il aura fallut attendre 2014 pour qu’il reprenne la caméra pour ce Burying the Ex. Alors, Joe Dante a-t-il toujours la pèche 30 ans après Gremlins ? Oui et non. Burying the Ex n’est clairement pas du même niveau, et cela s’en ressent à l’image. Dante l’avoue lui-même, le tournage fut extrêmement rapide (20 jours seulement), il n’y avait pas beaucoup d’argent. Le tournage probablement avec une caméra numérique s’en ressent d’ailleurs largement, et peut gêner dans les premiers instants. Oui, le cinéma a évolué, pas forcément pour le meilleur. Pourtant, passé son introduction un brin trop longue, où l’on découvre les quatre personnages principaux, le métrage prend rapidement son envol, et Joe Dante nous prouve encore une fois son amour pour les monstres via les personnages, et pour l’humour noir, bel et bien présent. Quand le métrage débute donc vraiment, on se prend au jeu, et grâce à divers éléments, on se marre.

Buryingtheex10Buryingtheex11Buryingtheex14Buryingtheex15

Au départ un court métrage écrit et réalisé par Alan Trezza en 2008 avec Danielle Harris (Halloween 4, 5 et les remakes) et Mircea Monroe (House of the Dead 2, Tekken, Magic Mike), Dante laisse le scénariste transposer son propre court métrage en long, pouvant ainsi expliquer l’exposition un poil trop longue des personnages. On trouve donc Max joué par Anton Yelchin (Odd Thomas, Fright Night) travaillant dans une petite boutique de costumes et autres objets horrifiques, Ashley Greene (Twilight, Skateland) jouant Evelyn sa petite amie, et le demi-frère de Max, Travis, joué par Oliver Cooper (Very Bad Trip 3). Tout ce bon monde sera rapidement rejoint par la vendeuse de glace Olivia jouée par Alexandra Daddario (Texas Chainsaw 3D), et une fois les situations bien mise en place, le film peut débuter. Alors que Max essaye de survivre à sa relation étouffante avec Evelyn, celle-ci meurt tragiquement devant lui. Au final, bien conscient que sa relation n’était pas la plus parfaite du monde, il se laisse tenter par Olivia, une jeune femme souriante, pas prise de tête, et surtout partageant la même culture que lui, pour la culture alternative, les monstres, les films d’horreur. Tout va bien dans le meilleur des mondes ! Sauf que Evelyn revient alors d’entre les morts pour continuer sa relation avec Max.

Buryingtheex18Buryingtheex21Buryingtheex22Buryingtheex24

Une base simple, déjà vue, mais que Dante va dynamiter de situations fort bien vues, et surtout que les différents acteurs vont s’éclater à jouer, donnant alors un aspect comique réussi au métrage. C’est simple, ça s’enchaîne sans vraiment s’arrêter, et c’est un pur petit plaisir. Les quiproquos, les situations débiles, les réactions exagérées, tout est là pour plaire au fan de Dante. Passé outre l’aspect technique (malgré quelques très beaux plans malgré tout), Burying the Ex se fait un mélange savoureux de comédie loufoque et d’horreur soft. Comment se débarrasser de son ex même quand celle-ci est déjà morte ? Tout va y passer, des tentatives d’abus d’alcool (avec la scène de la discothèque), aux mensonges, en passant par la machette !

Buryingtheex26Buryingtheex28Buryingtheex31Buryingtheex32

Mais de son côté, Evelyn la morte vivante peut respecter sa promesse, ensembles pour toujours, et comprend que Max n’est pas immortel, et tentera par tous les moyens de le changer en zombies, en plus de vouloir coucher avec lui. Un festival je vous dit ! Voir Anton Yelchin essayer de baratiner pour se sortir de situations out of the world, ça vaut vraiment de l’or. Sans être bien entendu transcendant, ni finalement réellement marquant, Burying the Ex touche à son but : nous divertir, nous faire rire (je me suis retrouvé plusieurs fois à rire tout seul devant mon écran), en nous donnant dans le fond ce que l’on attend d’un film de Joe Dante. De l’humour, un poil de gore, des situations impossibles, un ton résolument fun, et bien entendu, une apparition de Dick Miller comme toujours (papy fait de la résistance). Je n’en attendais pas plus !

Buryingtheex34Buryingtheex35Buryingtheex38Buryingtheex30

13

Les plus:

Des moments vraiment drôles

Un très bon casting

Totalement fun

Les moins:

Un côté visuel décevant

Une mise en place un poil trop longue

 

En bref: Joe Dante revient, et fait du Joe Dante. Très amusant, bien que décevant par certains aspects, un bon divertissement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s