13 EERIE de Lowell Dean


13 eerie13 EERIE

Titre original: 13 Eerie
2013 – Canada
Genre: Horreur
Réalisation : Lowell Dean
Musique: Igor Vrabac et Ken Worth
Scénario : Christian Piers Betley

Avec  Katharine Isabelle, Michael Shanks, Brendan Fehr, Brendan Fletcher, Nick Moran et Jesse Moss

Synopsis : Six étudiants en médecine voulant devenir légistes sont convoqués sur une île abandonnée par un de leurs enseignants. Durant leur séjour, ils seront séparés en plusieurs groupes de deux afin d’étudier plusieurs cadavres. Ce qu’ils ignorent, c’est que les lieux furent autrefois une île d’expérimentations biologiques perpétrées sur des prisonniers…

13eerie0213eerie0313eerie0413eerie05

Le Canada nous apporte parfois de très bonnes surprises en cinéma de genre, et il n’est pas rare de retrouver dans ces productions les mêmes acteurs, notamment Katharine Isabelle et Brendan Fletcher (souvent ensembles à l’écran d’ailleurs : Ginger Snaps 2 et 3, Freddy VS Jason, The Ogre). Mais si parfois, les surprises sont excellentes (Ginger Snaps) ou très sympathiques (American Mary), parfois, elles sont ignobles (The Ogre pour la chaine Syfy) ou très décevantes. 13 Eerie entre dans cette dernière catégorie. Tourné au Canada en 2011, le métrage se veut être un film de zombies en forêt. Ce genre d’histoires, on en a déjà eu des tas, et ce dans tous les pays, mais pourquoi pas. Une forêt, des zombies, des têtes connues au casting, on se dit que ça va le faire. Mais rapidement, la déception débarque, tant le métrage n’arrive pas à se débarrasser des clichés du genre d’une part, mais également tant il ne fait preuve d’aucune inventivité. Pourtant, il y avait matière à, mais non, le réalisateur ne semble pas franchement intéressé et ne parviendra jamais à nous faire stresser pour ces personnages. Nous suivons donc plusieurs étudiants en médecine qui arrivent sur une île afin de passer un test. À la clé, un boulot de légiste pour le FBI, rien que ça. De quoi motiver notre équipe, améliorer leur collaboration (ils sont en équipe de deux) mais également les forcer à se surpasser pour dépasser les autres groupes. Seulement, on se heurte rapidement à deux soucis gênants : le scénario et les personnages.

13eerie0713eerie0813eerie1113eerie09

Le scénario se montre assez rapidement bourré d’incohérences, et peu palpitants. Mais également bourré de clins d’œil, qui la plupart du temps ne fonctionnent absolument pas. On aura un petit clin d’œil à Evil Dead avec une jeune femme en fuite qui se retrouve bloquée par des branches, mais le réalisateur ne parvient pas à faire suffisamment monter la tension pour que l’hommage fonctionne et se démarque. Quand il nous met un petit vieux cuistot qui dira « Ces bois sont maudits car blabla » façon Vendredi 13, on s’étonne de le voir venir de son plein grès sur l’île… Des idées comme ça, le film en a des tas, renforçant ainsi les incohérences d’un scénario assez maigre qui vire parfois au complètement stupide, mais qui ne semble pas assumé. Ajoutons à cela des personnages qui n’ont pas beaucoup de jugeote et qui ne sont absolument pas intéressants, et vous comprenez que dans le fond, 13 Eerie n’est vraiment pas un film passionnant. D’autant plus que le début, installant le contexte et les personnages, se fait plutôt long vu la minceur de l’ensemble. Mais heureusement, tout n’est pas à jeter dans le métrage, et l’amateur de films sanglants pourra enfin trouver des choses intéressantes dans la seconde moitié du métrage.

13eerie1313eerie1413eerie1513eerie16

Quand les zombies débarquent enfin, ils abordent un maquillage plutôt convaincant et leur allure change quelque peu des zombies que l’on a l’habitude de voir à longueur de temps à l’écran. Ils vont s’amuser à faire diminuer le casting à vu d’œil, et si les incohérences fâcheuses seront toujours là, il faut bien avouer que certaines scènes vont plutôt bien fonctionner, et que les effets gore sont de très bonne facture, et relancent l’intérêt du film et la note vers le haut. Les effets seront divers et variés, entre les morsures et autres mutilations, et certaines scènes parviennent alors à sortir du lot, notamment une scène où Katharine Isabelle se retrouve aux prises avec des zombies. Mais c’est finalement bien peu pour pouvoir recommander cette petite production Canadienne, qui reste regardable, mais pas franchement bonne.

13eerie1713eerie1813eerie1913eerie20

7

Les plus:

Les effets spéciaux

Quelques scènes

Les moins:

Un scénario bourré d’incohérences

Des personnages pas intéressants et pas futés

Un peu long à démarrer

Pas très passionnant

 

En bref: 13 Eerie est une grosse déception. Un film de zombies assez bâclé qui, s’il bénéficie de bons effets spéciaux, peine à intéresser.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s