HITCHER de Dave Meyers


HITCHER
Titre original: Hitcher
2007 – Etats Unis
Genre: Action
Réalisation: Dave Meyers
Musique: Steve Jablonsky
Scénario: Dave Meyers et Jake Wade Wall
Avec Sean Bean, Sophia Bush, Zachary Knighton et Kyle Davis

Synopsis : Jim et Grace prennent la route, et après avoir faillit écraser un auto stoppeur, prennent la fuite. A la station service non loin, ils le retrouvent, et finalement le prennent en stop pour le déposer au motel le plus proche. Seulement ils ne savent pas encore qu’il s’agît en faire d’un tueur psychopathe. Ils réussissent à lui échapper, mais l’homme continue de les poursuivre en tuant tout le monde sur son chemin, et en s’arrangeant pour accuser Jim et Grace.

Hitcher était un film culte des années 80, un film d’une simplicité extrême, mais avec une vraie tension tout le long, et surtout un méchant qui avait de la gueule, joué par Rutcher Hauer, depuis habitué aux seconds rôles dans les séries Z. Un film culte qui a laissé des traces, et qui eu droit dans les années 2000 à une suite DTV très mauvaise. Puis à présent à un remake qui nous intéresse aujourd’hui. Remake qui reprend la trame de base en y ajoutant plus d’action (remake des années 2000 oblige), de la musique de notre époque, et en donnant un rôle bien plus important au personnage féminin (parce que maintenant, les femmes sont enfin fortes dans les films). Remake produit par Michael Bay, qui lorsqu’il est producteur, peut parfois livrer de bons remakes (Massacre à la tronçonneuse, Amityville) et parfois des merdes sans noms (Vendredi 13, Les griffes de la nuit, bien que pas totalement raté). Hitcher, le remake, est d’ailleurs passé plutôt inaperçu, ce qui fait bien peur, et finalement, on comprend vite pourquoi. Après une très courte introduction des deux personnages, un jeune couple qui va traverser l’Amérique (ce qui est de nos jours un clichés inévitable il faut bien l’avouer), on ne tarde pas à rencontrer le fameux auto stoppeur. Interprète par Sean Bean, un acteur assez chevronné et doué (Goldeneye, Silent hill, Black Death), le personnage ne fait absolument pas peur. Sean Bean livre une prestation qui, sans être désastreuse, ne convient pas forcément au film. Le look général du film n’aidera pas, puisque le métrage préférera éclipser toute tension du film pour livrer à la place un film bourré d’action qui dépote. Quand il tentera enfin de livrer quelques scènes de tension (la scène dans la prison par exemple), l’effet tombera totalement à l’eau, la faute à la direction générale du métrage.

Ainsi, chaque apparition de Sean Bean ne fera pas peur, ne nous fera pas stresser ni suer à grosses gouttes, mais on saura par avance que son apparition rimera avec fusillades, meurtres, ou bien courses poursuites en voiture. Les rares séquences d’ambiance sont éclipsées à la vitesse de l’éclair, et le film baigne dans une ambiance à mi chemin entre un film d’action « cool » à la Michael Bay et un film piquant dans des films plus récents, comme par exemple Motel. Malgré tout, l’ensemble est plutôt bien rythmé et malgré ses nombreuses faiblesses et la comparaison, surtout en terme de méchant, avec le film original, Hitcher se suit plutôt bien. Sa courte durée aidera encore une fois, et les quelques effets sanglants qui parsèment le film également, notamment vers la fin. Notre auto stoppeur sera tout de même parfois bien cruel, et nous le rappellera dans quelques séquences plus réussies que d’autres, notamment avec la famille qui le prend en auto stop. Mais dans le reste du métrage, il s’amuse plus à jouer avec les personnages principaux, et ce avec une facilité parfois bien déconcertante. Il est capable de tout, rien ne l’arrête, que ce soit une armée de policiers ou autre, avec voiture, fusils et hélicoptère. Encore une fois, tout cela apporte autant de rythme au métrage qu’il ne lui retire le reste de sa substance. Et le final finira en quelque sorte de nous achever, dans un retournement au niveau de la psychologie du personnage bien trop rapide pour rendre l’ensemble crédible et attachant. Hitcher le remake a bel et bien le cul entre deux chaises, et reste un divertissement regardable si on ne lui en demande pas plus.

8

Les plus:
C’est rythmé
De l’action
Les moins:
Sean Bean
Aucune tension
Le final raté

En bref: Un simple remake avec beaucoup plus d’action et un Sean Bean peu convaincant en psychopathe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s