GOTHIC AND LOLITA PSYCHO de Ohara Gô


GOTHIC AND LOLITA PSYCHO

Titre original: ゴスロリ処刑人
2010 – Japon
Genre: Action
Réalisation: Ohara Gô
Musique: Nakagawa Kô
Scénario: Kuroki Hisakatsu
Avec Akiyama Rina, Momose Misaki, Aoyagi Ruito, Asami et Nakajima Fumie

Synopsis: Yuki est une jeune femme qui se lance à la poursuite de cinq personnes faisant parti d’une secte ayant assassinée sa mère sous ses yeux et ceux de son père, homme d’église désormais en fauteuil roulant. Armée de parapluies mortels, sa vengeance sera terrible.

gothicandlolita01gothicandlolita02gothicandlolita03gothicandlolita06

Ah, Ohara Gô, pour les amoureux du cinéma japonais, en particulier à petit budget, voir très petit budget, c’est un nom bien connu. Réalisateur de scènes d’actions sur Onechanbara par exemple, il est passé à la réalisation pour un Geisha Assassin franchement sympathique, malgré son scénario bancal et mal amené. Mais son film était bourré d’action, et à ce niveau Ohara gère. Pour la fin d’année 2010, il était de retour, et bien entouré le gaillard. En Décembre, c’était donc ce Gothic and Lolita Psycho qui sortait chez tous les bons revendeurs au Japon et sur le net. Un film où Ohara nous ressort sa formule magique : scénario minimaliste et simpliste, action à gogo, mais il se permettra en plus d’ajouter l’humour et quelques effets sanglants forts réussis. Du tout bon donc. Et pour ne rien changer, il réutilise Nakagawa Kô pour la musique (génial compositeur de Tokyo Gore Police, Vampire Girl VS Frankenstein Girl, Mutant Girls Squad, et fatalement, Geisha Assassin), et pour les effets spéciaux, le grand Nishimura Yoshihiro (réalisateur de… et bien tous les films cités pour le compositeur à l’exception du Ohara). Dès la séquence prégénérique, oui, le ton est donné. Et si on adhère à ce genre de cinéma, Gothic and Lolita Psycho devient un petit plaisir. Calqué pour les moins cultivés sur un scénario de vengeance à la Kill Bill, nous suivons les aventures de Yuki, une jeune fille habillée façon gothique (mais vous vous en doutiez vu le titre), toujours avec son ombrelle, pour retrouver les 5 assassins de sa mère, et leur faire payer, dans le sang, la joie et la bonne humeur. Oui, du sang, il y en aura, de l’humour, il y en aura beaucoup également. De l’action, il n’y aura pratiquement que ça, si bien que le film se retrouve rapidement avec les mêmes défauts et les mêmes qualités que Geisha Assassin. Gothic and Lolita Psycho est gentiment sanglant, très rythmé, bourré d’action, et comporte donc 5 grands combats. Logique. Au fur et à mesure de l’avancée de Yuki, le film reviendra sur l’événement qui a tout déclenché : le meurtre de sa mère. Scénaristiquement, tout comme visuellement et au niveau du rythme, on se retrouve devant un produit Geisha Assassin.

gothicandlolita05gothicandlolita07gothicandlolita04gothicandlolita10

Ce qui signifie que le scénario est extra light et que le développement des personnages sera très minimaliste, afin que la majeure partie du métrage comporte de l’action. Encore une fois, si les combats font illusions, cette accumulation ne fonctionne pas toujours, certains combats étant largement supérieurs (ou d’autres inférieurs, logique) aux autres. Mais le film est doté d’un bon rythme et d’une bonne dose de second degré faisant tout passer comme une lettre à la poste. Le premier combat se révèlera plus que divertissant, le second décevra malgré son humour, le troisième se révèlera fun, le quatrième sera une tuerie mais bien trop court, et le dernier bourré de bonnes idées avant un final un peu raté et expéditif (comme dans Geisha…). Pourtant, contrairement à son précédent film, Ohara fait mieux grâce à plusieurs éléments. Plus d’humour bien évidemment, ce qui permettra au film d’avoir des personnages déjantés et un triple plan culotte, attention, mais également quelques effets gore sympathiques, Yuki possédant donc plusieurs ombrelles ayant toutes une particularité bien intéressante. Mais le grand moment du métrage sera (à mon goût bien entendu) le combat entre Yuki et Lady Elle, jouée par la sublime et kawai Momose Misaki (The Ancient Dogoo Girls). Une tueuse avec un œil en moins, une tenue d’écolière (forcément), deux pistolets à double canon avec un lame de couteau entre les canons possédant bien d’autres surprises (et bien entendu, munitions illimitées), une voix ultra kawai qui me fait craquer. Le combat sera un gunfight martial, bien trop court, mais franchement bien chorégraphié, bien filmé, et donnant la pêche. Le grand moment du métrage à mon goût. Ajoutons par-dessus ça donc de bons effets spéciaux, quelques effets numériques pas toujours réussis et la bonne musique de Nakagawa Kô, et on obtient Gothic and Lolita Psycho, un film bien fun, pas prise de tête, pas très profond ou réfléchi, mais qui se regarde très facilement avec grand plaisir.

gothicandlolita09gothicandlolita08

14

Les plus:
Momose Misaki
De bonnes scènes d’action
Fun et décomplexé
Un triple plan culottes
Les moins:
Ça reste très limité niveau scénar persos et décors

En bref: Comme Geisha Assassin, scénario minimaliste, pas franchement de développement, mais de l’action à gogo, des actrices convaincantes et craquantes, un peu de gore et de l’humour. Ça fonctionne encore !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s