FULL ECLIPSE de Anthony Hickox


FULL ECLIPSE

1993 – Etats Unis
Genre: Loup garou
Réalisation: Anthony Hickox
Musique: Gary Chang
Scénario: Richard Christian Matheson et Michael Reaves
Avec Mario Van Peebles, Patsy Kensit, Bruce Payne, Anthony John Denison et Jason Beghe

Synopsis: Le département de police de Los Angeles dispose d’une équipe spéciale qui agit de nuit et qui obtient de très bons résultats en faisant baisser le taux de criminalité de la ville. Mais les méthodes du groupe sont peu orthodoxes et leur leader, Adam Garou, un loup-garou… Il cherche a embaucher dans son équipe le flic plusieurs fois décoré Max Dire.

full eclipse 01full eclipse 02

Maintenant, on le sait. Anthony Hickox est tout sauf un bon metteur en scène. Il parvient par moment à s’en sortir, en disposant d’excellentes idées pour rendre hommage au genre qu’il apprécie, et que le spectateur apprécie également. On pensera aux deux Waxwork. Mais à côté de cela, même en disposant de bonnes idées, le réalisateur prend un malin plaisir à détruire lui-même ses idées. En 1992, Hellraiser 3 en aura fait les frais, étant une trahison envers les deux premiers films, et surtout, un métrage censé être choc mais qui misait tout sur quelques effets sanglants délirants et des effets pyrotechniques à foison. En 1993, il réalise donc le film en question, Full eclipse. Téléfilm en réalité pour être exact. Et il reprend tous les ingrédients qu’il avait mis en scène dans Hellraiser 3, mais en plus chiant, et un poil plus de sérieux. Partant d’un bon point de départ (une unité de police lycanthropes, et la « maladie » se manifestant juste par des griffes sortant des doigts), Hickox, on en a l’impression, c’est uniquement amuser à faire ce qui lui plait, au détriment du reste : des courses poursuites, des explosions, quelques litres de sang, des effets spéciaux acceptables, le tout emballé très mollement. Le film s’ouvre sur une prise d’otages qui tourne très mal dans une discothèque. Le coéquipier de Max (Mario Van Peebles) est gravement blessé, dans le coma même, alors que Max la gâchette l’a vengé en tuant tous ses assaillants, en sautant des conduits d’aération et vidant ses chargeurs face à des ennemis plus nombreux et armés de mitrailleuses et de fusils à pompes. Un super flic en gros. Le jour suivant, son coéquipier revient, guérit, comme si de rien n’était, et semble être un surhomme, encaissant diverses balles et des explosions. Il a changé, mais le vit mal, et se tire une balle en pleine tête. Secoué par cette expérience, Max va rejoindre l’équipe de Adam Garou, un homme étrange (Bruce Payne), une équipe luttant contre le crime la nuit.

full eclipse 03full eclipse 04

Intéressant sur le papier pour un téléfilm policier, mais Full eclipse se veut être un téléfilm d’horreur. Mais où l’horreur sera peu montrée, souvent suggérée, et mettra le temps à venir. Pour faire simple, si vous voulez enfin voir un loup-garou (et accessoirement, une scène de sexe), il faudra attendre 50 minutes de film environ, dans une intrigue longuette (mais pas inintéressante, c’est ça le pire) mise en boite sans talent. Les acteurs font ce qu’ils peuvent, tentent de mettre de la conviction dans leurs personnages, mais ça ne fait pas totalement passer la pilule, ce début est plutôt chiant. Outre l’interprétation en général convaincante (Mario Van Peebles et Patsy Kensit s’en sortent à merveille, Bruce Payne est fidèle à lui-même par contre, et cela commence à énerver….) on pourra aussi retenir le thème musical du film, plutôt réussit et intriguant. Max va rencontrer l’équipe de Adam Garou, et va mettre un temps fou avant de se décider à rejoindre cette élite, qui se drogue, sont des surhommes, et tuent les trafiquants de drogue. Car dans le fond, le film parait plus être « des surhommes contre les trafiquants » que « Max contre les loups-garous ». Le film déçoit grandement par son manque d’ambition, d’originalité, et surtout par son concept gâché si rapidement par un réalisateur de plus en plus incompétent au fur et à mesure des années. A noter dans le casting la présence de Paula Marshall, jouant dans tous les films de Hickox depuis quelques temps (c’est-à-dire Warlock 2, Hellraiser 3 et Full eclipse).

full eclipse 05full eclipse 06

Une heure après son début, le film se décidera enfin à bouger, Max rejoint l’équipe, on voit les loups-garous au premier plan. Enfin, les loups-garous, des mecs avec des griffes qui leur sortent des doigts seulement. Mais cette approche différente séduit, bien que traitée très maladroitement à l’écran. Pour le gore par contre, il faudra l’attendre, pour la seule et bonne raison qu’il ne viendra pas. Le film préférera éclipser ce qui aurait pût être intéressant, jusqu’au final, totalement ridicule et risible, qui nous décrochera des sourires, mais pas dans le bon sens, malheureusement pour le film. Full eclipse, malgré son bon point de départ, déçoit par son manque d’ambition et de talent. Ça pouvait être intéressant, mais tout est gâché. C’est traité avec sérieux (contrairement aux précédents films du metteur en scène) mais c’est lent, c’est chiant, pas intéressant, pas sanglant. Le film n’a pas grand-chose pour lui, mais se laisse néanmoins regarder un poil plus facilement que Hellraiser 3.

5

Les plus:
Au départ, une bonne idée sur le papier
Les moins:
Archi long à démarrer
Final ridicule

En bref: Déception, encore. Un bon concept foutu à l’eau par un metteur en scène incompétent. C’est juste lent, chiant, mal fichu, peu généreux en gore et en transformations.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s