ERO KOWAI KAIDAN DAI 3 NO KAI: HAIKO YÛGI de Kawano Kôji


ERO KOWAI KAIDAN DAI 3 NO KAI: HAIKO YÛGI

Titre original: エロ怖い怪談 第参之怪 廃墟遊戯
2010 – Japon
Genre: Erotique – Horreur
Réalisation: Kawano Kôji
Musique: –
Scénario: –
Avec Yokoyama Miyuki, Aizawa Motoki, Aita Ai, Yoshimoto Terumi  et Satô Yoshihiro

Synopsis: Hideto part camper en forêt avec sa petite amie Mizuki et un autre couple. Tout se passe pour le mieux, entre quelques parties de jambes en l’air et les légendes racontées autour du feu. Pour vérifier une légende, les 4 amis vont se rendre dans un bâtiment désaffecté qui aurait servi de lieu d’expériences durant la seconde guerre mondiale.

erokowai301erokowai302erokowai303erokowai304

Pour rappel, les Ero Kowai, c’est une saga de 4 films érotico horrifiques. Les deux premiers sont signés par Tomomatsu Naoyuki, réalisateur qui finalement n’a jamais brillé (Eat the School Girl, Stacy, Erotibot et les sympathiques Maid Droid et Vampire Girl VS Frankenstein Girl), et les deux derniers par Kawano Kôji, qui n’a jamais brillé également, mais livré des petits films fauchés sympathiques (Cruel Restaurant, Attack Girls’ Swim Team VS the Undead). Avec ce troisième opus, il reprend donc la franchise, avec un budget qui semble toujours aussi ridicule, et qu’il n’arrive que très rarement à cacher, contrairement au premier opus signé Tomomatsu (Iguana Woman). Ici, on nous invite (et on subit) à suivre deux couples qui partent en forêt. Et soyons clair, la première demi-heure est tout simplement inutile et interminable. Filmé avec les pieds, caméra embarquée par l’un des personnages qui s’amuse bien plus à cadrer les seins et les fesses des demoiselles que de cadrer correctement, lumière beaucoup trop surexposée qui peut exploser la rétine si on regarde le film dans le noir complet et que l’on est fatigué, acteurs loin d’être convaincants, et le pire, une scène érotique très longue et finalement très plate. Les personnages avancent dans la forêt, installent la tente, filment les filles en petite tenue, préparent un barbecue, s’envoient en l’air. Pas très passionnant tout ça. Sur le papier, ça ne devait pas être extra, mais alors à l’écran, c’est encore pire. On pourrait même croire à un film de vacances filmé sur le tas et à une sex tape amateur. Surtout que tout ça n’apportera rien au récit et ne sert finalement qu’à gonfler la durée du métrage artificiellement pour arriver à une durée assez pénible d’1h10. 1h10 qui semblent en durer bien plus. L’ennui est là, le réalisateur tente pourtant dans un premier temps de respecter les codes du slasher avec ces jeunes insouciants en forêt, qui vont se raconter la légende des lieux au coin du feu, mais personne n’a l’air d’y croire.

erokowai305erokowai306erokowai307erokowai308

C’est finalement dés que les personnages mettront un pied dans le bâtiment abandonné que l’ensemble se bouge un peu et devient surtout enfin plus captivant. On se dit que ce troisième opus aurait mieux fait d’être un court métrage d’une demi-heure et de commencer dans le bâtiment en question. Surtout que malgré de grandes contraintes budgétaires, le réalisateur pose une ambiance franchement sympathique. Aidé par ses décors naturels et une bande son de qualité, l’ensemble deviendra presque même inquiétant par moment. On n’échappera pas à quelques moments désagréables et classiques avec les personnages essayant de s’effrayer les uns les autres, mais le réalisateur se fait alors plus généreux et ne se fou plus de la gueule de son public. Le rythme va se faire beaucoup plus intéressant, et notre monstre va enfin entrer son action. Bien entendu il ne faut pas attendre non plus un super design et des effets spéciaux de qualité, il s’agît de V-Cinéma, d’un niveau assez bas, au budget anémique, et les effets spéciaux se limitent en général à quelques giclées de sang, le reste étant hors champ (morsures, coups de barre de fer). On pourra également facilement critiquer le peu de variété des décors, car oui, ils sont beaux, posent une ambiance, mais on se rend rapidement compte qu’ils ne sont pas si grands que ça et que les acteurs courent souvent dans les mêmes couloirs. Mais leur course pour la survie s’avère tout de même prenante, surtout que le monstre de l’histoire, dont on ne sait au départ pas vraiment de quoi il s’agît, surgît un peu n’importe où, et possède un cri très strident à même de surprendre dans une scène très silencieuse. On aura même droit, grâce au scénario, à quelques rires devant certaines situations, notamment lorsque les deux survivants se cachent derrière un mur, que le monstre passe à côté sans les voir, et qu’au lieu de fuir, les deux personnages se mettent à discuter ensembles comme si de rien n’était, sans chuchoter. Très imparfait jusque là malgré quelques qualités qui rattrapent le vide abyssal de la première demi-heure, l’ensemble sera vraiment rattrapé par son final, vraiment imprévu et nous en dévoilant beaucoup plus. Mais était-il vraiment nécessaire de faire si long alors que l’ensemble aurait été plus captivant et habile en une demi-heure?

erokowai309

6

Les plus:
De bonnes actrices
De beaux décors
Quelques bons moments
Les moins:
Des effets spéciaux limités
La première demi-heure inutile
Des incohérences monstrueuses

En bref: Un troisième opus qui continue de descendre la saga vers le bas. Très long à démarrer, pas très sanglant, pas de folie, quelques rares bons moments sauvent le métrage du naufrage total.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s