CLASS OF NUKE’EM HIGH 2 de Eric Louzil


CLASS OF NUKE’EM HIGH 2

Titre original : Class of nuke’em high part II: subhumanoid meltdown
1991 – Etats Unis
Genre: Troma
Réalisation: Eric Louzil
Musique: Bob Mithoff
Scénario: Lloyd Kaufman, Eric Louzil, Carl Morano, Marcus Roling, Jeffrey W. Sass et Matt Unger
Avec Brick Bronsky, Lisa Gaye, Leesa Rowland, Michael Kurtz et Scott Resnick

Synopsis: C’est fini les vacances! Le campus vient d’être reconstruit et la centrale nucléaire reprend du service. Roger, le reporter de l’université décide d’enquêter sur les agissement d’un chercheur : horreur! les humanoïdes de l’usine programmés pour effectuer les tâches ingrates, se mettent soudain à fondre! les étudiant décident de s’allier pour les sauver de ce terrible destin. Dans le même temps, Tromie, un écureuil mutant de 3 mètres de haut, sème la panique dans les rues…

classofnuke2 01classofnuke2 02

Le début des années 90 n’aura pas été une très bonne période pour la firme Troma. Avec des financements venus du Japon, ils mettent en scène les séquelles de deux de leurs plus grands succès : Toxic Avenger et Class of nuke’em high. Toxic avenger 2 fut le premier à arriver en 1989, et ce fut une grande déception, tout de même un poil sympathique, suivit la même année par le troisième épisode, véritable purge, pas drôle pour un sou, et ennuyeuse. En 1991, c’est donc au tour du deuxième épisode de Class of nuke’em high de débarquer sur les écrans. Et on peut le dire, dés les premières vraies images (l’ouverture reprenant les plans du premier opus avec une voix off), le spectateur est déçu. La société semble tout faire, tout tenter pour nous faire rire, et cela ne fonctionne jamais vraiment, malgré quelques phrases bien placées par moment, mais entourées de véritables moments d’ennui total. On pourrait d’ailleurs faire la même critique aux épisodes 2 et 3 de Toxic Avenger et de Class of nuke’em high. L’univers Troma se base sur trois choses : le sexe, le gore, et l’humour. Toxic Avenger 2 oubliait tout sauf l’humour, et le 3 oubliait tout ! Pour ce Class… 2, il y a bien quelques effets sanglants, mais peu présents finalement ; Il y a bien de l’humour, mais on ne rigole jamais. Par contre, des paires de fesses et de seins, il y en aura pas mal, mais cet ingrédient seul ne suffit pas.

classofnuke2 03classofnuke2 04

Mais avec un poil de talent, tout aurait pu passer et sans être un divertissement inoubliable, on aurait pu passer un bon moment. Mais le souci, c’est que le réalisateur, Eric Louzil, n’a aucun talent, et il le prouvera encore 3 ans plus tard en signant le troisième opus. Il ne suffit pas d’avoir des idées pour faire un film, et c’est le souci du film, puisque des idées, il en a. ça commence mal dés le départ. Le film commence par la fin. Le lycée de Tromaville est attaqué par un écureuil géant (Tromie, c’est son nom) et notre héros, Roger, va tenter de sauver celle qu’il aime, Victoria. Le film revient sur ce qui s’est déroulé avant, leur rencontre, la mutation de l’écureuil, alors que Roger philosophe sur la vie… Première constatation, le choix d’acteur, même pour du Troma, atteint un niveau catastrophique, la réalisation ne parvient jamais à créer un rythme au film, le scénario accumule les imbécillités censées être drôles, et le score musical (composé par Bob Mithoff, qui avait travaillé sur Sgt. Kabukiman NYPD) est relativement minable et énervant. Pas grand-chose de potable. Le film parviendra tout de même à avoir quelques moments plaisants, mais bien trop courts et espacés sur la durée du métrage (1h35), comme l’attaque de Tromie l’écureuil, l’apparition de Toxic Avenger qui s’est trompé de plateau de tournage. Rien de bien fabuleux. Roger, notre héros mauvais acteur (qui faisait une apparition dans Sgt. Kabukiman NYPD) va mener son enquête sur des personnes qui fondent en une bouillie verte et visqueuse, et rencontrer la femme de sa vie en étant le cobaye d’une expérience sexuelle.

classofnuke2 05classofnuke2 06

Le film va alors reprendre une partie des éléments du premier opus (le groupe martyrisant les autres élèves, les expériences) et mélanger le tout avec des idées nouvelles énervantes, que ce soit dans les évènements ou bien les personnages. On retrouvera au niveau des acteurs Lisa Gaye, qui jouait déjà les méchantes dans Toxic Avenger 2 et 3 avec un grand décolleté. Le directeur de l’école sera joué par un lourdaud avec une voix de fillette énervante. Seule celle jouant Victoria s’en sortira, quand elle fera autre chose que montrer ses seins. Outre deux-trois idées amusantes par ci par là, on retiendra le thème musical du film, sympathique et bien ancré dans son époque. Mais sinon, ces sous-humanoïdes vont plutôt nous endormir, d’autant plus que les effets sont grossiers, mais pas amusants.

5

Les plus:
L’écureuil géant
Le thème musical
Les moins:
De mauvaises idées
Franchement lourd

En bref: Quelques bonnes idées dans un film chiant où l’on pourra s’amuser à compter les paires de fesses… Nul à tout niveau, même pour du Troma.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s