BATTLE ROYALE 2 de Fukasaku Kenta


BATTLE ROYALE 2
Titre original : Batoru Rowaiaru II: Rekuiemu – バトル・ ロワイアルII
2003 – Japon
Genre : Jeu de massacre / Guerre
Réalisation : Fukasaku Kenta
Musique : Amano Masamichi
Scénario : Fukasaku Kenta
Avec Fujiwara Tatsuya, Maeda Akia, Oshinari Shugo, Sakai Ayana, Takeushi Riki et Kitano Takeshi

Synopsis : Les deux survivants du précédent Battle Royale sont recherchés par les autorités. Shuya, l’un des survivants, est à la tête d’un groupe terroriste situé sur une île, et qui frappe le pays. Un nouveau jeu Battle Royale est mit en place, donc le but est de tuer Shuya.

battle_royale_2_xl_01

Il est temps d’attaquer la critique de Battle Royale 2. Pour ceux qui auraient zappé un épisode, le premier Battle Royale était un film de fou, gore, qui contenait à peut près 42 morts (et oui), mais qui contenait aussi un message sur l’amitié (peut-on tuer son meilleur ami ?) et sur la société actuelle. Bref, un film qui ne laisse pas indifférent. Qu’en est-il de sa suite ? C’est un autre programme. Le début laisse présager le meilleur, même s’il n’y a rien de neuf. Même histoire, mêmes situations, juste des personnages sensiblement différent, mais qui en fin de compte, ressemblent beaucoup à ceux du premier épisode. Le professeur change et n’a pas du tout le même caractère que celui interprété par Kitano dans le premier opus, mais il possède moins de charisme. Le début est donc très prévisible, mais malgré tout assez intéressante. Comprenez là qu’on la suit sans déplaisir, les meurtres étant assez nombreux et saignants pour attirer l’attention.

battleroyale2

Mais heureusement que le but du jeu a quand même changé, sinon ce ne serait qu’une banale suite à la Vendredi 13, ou alors un remake du premier opus. Le but étant cette fois ci de tuer le chef d’un groupe terroriste réfugié sur l’île, on a droit à quelques scènes intéressantes, et un message différent du premier opus, qui sera plus prononcé dans le seconde partie du métrage, beaucoup moins réussie que cette première partie. Le changement de registre nous donne droit de voir quelques scènes qui font penser à Il faut sauver le soldat Ryan. Le tout filmé camera à l’épaule. ça fonctionne plutôt bien. Même trop bien. Et c’est là que les survivants arrivent enfin dans la base des terroristes. Là, tout change. Les colliers ne servent plus à rien, c’est vraiment la guerre enfants / adultes qui prend le dessus. Le sujet en lui même aurait pu être intéressant, mais non, on passe à côté de la plaque. Le rythme faiblit rapidement, le tout devient trop vite répétitif, le même programme pendant pratiquement la dernière heure du film (qui dure 2h10, je rappelle). On alterne donc pendant pratiquement toute l’heure à des scènes de batailles pas toujours réussie, puis à des scènes de morts sensées être sentimentales, mais à force d’en voir toutes les 10 minutes avec des personnages qu’on ne connaît pas, ça ne fonctionne pas. On s’emmerde ferme même, en se demandant si on regarde un film de guerre mal foutu ou Battle Royale 2. Heureusement, les 15 – 20 dernières minutes rehaussent un peu le tout, c’est vraiment la guerre, ça pète de partout, et l’histoire, les rebondissements, les morts et les victoires se concentrent enfin sur les personnages principaux. On s’intéresse déjà plus à la fin donc. Mais bien entendu, Battle Royale 2 est un mauvais film, en plus d’une mauvaise suite. Le message assez mauvais et trop appuyé ne fonctionne pas, le tout est répétitif, parfois surjoué (ah, Takeuchi Riki), et le temps paraît affreusement long.

6

Les plus:
Une première heure sous forme de remake qui fonctionne pas trop mal
C’est quand même bien filmé
La musique
Les moins:
Takeuchi Riki à côté de la plaque
Seconde partie répétitive
Nouveaux personnages énervants
Morale de l’histoire douteuse

En bref: Battle Royale 2: Requiem, avait du potentiel, mais il est gâché par une trop grande durée (le film aurait pu tenir en 1h30 facile, voir moins), et reste en somme un film sympathique à regarder une fois, mais sans originalité, forcément inférieur au premier opus. Notons la présence au casting de Takeshi Kitano (apparition de 2 minutes à peine) et de Sonny Chiba (apparition de 15 secondes).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s