LE BAL DE L’HORREUR 3 de Ron Oliver et Peter R. Simpson


BAL DE L'HORREUR IIILE BAL DE L’HORREUR 3: DERNIER BAISER AVANT L’ENFER

Titre original : Prom Night 3: The Last Kiss
1990 – Etats Unis
Genre : Comédie fantastique
Réalisation : Ron Oliver et Peter R. Simpson
Musique : Paul Zaza
Scénario : Ron Oliver
Avec Tim Conlon, Cynthia Preston, David Stratton, Courtney Taylor et Dylan Neal

Synopsis : Mary Lou est de retour à Hamilton High School. Alex, Un jeune étudiant toujours dans la moyenne, va alors tomber sous son emprise. Mary Lou va tout faire pour qu’il l’aime, et tuera quiconque se mettra en travers de son chemin.

bal de l'horreur 3 01bal de l'horreur 3 02

Le bal de l’horreur 3 est, comme son nom l’indique, le troisième épisode d’une franchise relativement peu connue, à l’exception du premier épisode, souvent restée dans l’ombre, et selon beaucoup, à la qualité plus que discutable. Ce troisième épisode, on s’en rend bien compte en regardant la pochette ou tout simplement en lisant l’histoire, ne tente pas d’aller dans la direction du slasher horrifique ou du film de fantôme sérieux, mais plutôt celui de la comédie d’horreur. On s’attend donc à un bon gros délire permanent, furieusement con et furieusement gore. Si c’est bien là la voie choisie par le métrage, il n’ira malheureusement jamais jusqu’au bout de ses idées. Mary Lou danse avec d’autres jeunes femmes dans l’autre monde, et parvient à s’évader pour revenir au lycée Hamilton. Les meurtres et accidents ne vont pas tarder à arriver, que ce soit le pauvre concierge nettoyant le couloir ou le proviseur se coupant lui-même les doigts. Puis la vraie intrigue va enfin débuter, quand nous faisons la connaissance d’Alex. Jeune homme dans la moyenne, que ce soit dans ses actions, sa façon de faire, ses notes, ou sa façon de gérer son couple. L’accent est mit sur sa médiocrité. Il rentrera bien vite Mary Lou, et ils vont tomber amoureux l’un de l’autre. Que c’est beau l’amour.

bal de l'horreur 3 03bal de l'horreur 3 04

Leur relation n’est pourtant pas simple, Mary Lou étant morte, et Alex ayant déjà une relation, et surtout, étant un peu un looser dans sa vie. Mais tout cela va changer. Quiconque mettra des battons dans les roues d’Alex devra le payer de sa vie. Voyant et pensant sans arrêt à Mary Lou, Alex se retrouvera souvent à rêver, et rendra copie blanche lors d’un contrôle. Mauvaise note assurée, sauf que notre fantôme ne tolère pas ceci, et le professeur devra en payer de sa vie. Les meurtres du film, plutôt originaux et se tournant vers l’aspect comique, sont en général assez réussis, mais rien d’extraordinaire non plus. Certains marqueront tout de même, tant les objets utilisés pour les meurtres peuvent surprendre, comme par exemple des cornets de glace. Bien qu’ayant du mal à accepter la situation, Alex va enterrer tous les corps dans le stade du lycée. A partir de là, sa côte de popularité dans le lycée va grimper d’un coup, allant jusqu’à être premier aux examens. Heureux, ses parents vont lui offrir tout ce qu’il souhaite, dont la fameuse moto de la pochette. Si le film est parsemé de situations comiques et sanglantes, le rythme n’est pas toujours au top, et la réalisation n’a rien d’extraordinaires. Les quelques bonnes idées et passages vraiment drôles, ou parfois coquins (vraiment peu nombreux et très timides) vont réveiller le spectateur, qui aura le temps de bailler lors de certaines scènes de dialogues bien trop longues et parfois peu intéressantes.

bal de l'horreur 3 05bal de l'horreur 3 06

La fin du métrage mettra par contre les bouchées doubles, et montrera enfin au spectateur ce qu’il veut voir : un vrai festival comique et sanglant. Les situations vont s’enchaîner à vitesse grand V, on commence véritablement à s’intéresser au sort d’Alex, et le personnage de Mary Lou se dévoile dans toute sa splendeur. Les deux personnages, s’avèrent être suffisamment développés pour intéresser, et fort heureusement, puisque le film tourne autour des deux tourtereaux. Le final se tirera quelque peu en sucette, avec une visite de l’enfer, un bal de fin d’année chez les morts vivants. C’est cette ambition et ce petit délire que l’on attendait depuis le début, et qui aura mit bien trop de temps à arriver. Malgré ses longueurs, le film parvient tout de même à être divertissant, mais ne restera pas dans les annales du cinéma.

7

Les plus:
Mary Lou
Quelques bons gags
Les moins:
Long à démarrer
Pas si drôle et fou que ça

En bref: Ça aurait pu être sympathique, mais bien trop long à démarrer. Le délire que l’on attendait arrive tardivement. Mary Lou est magnifique par contre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s