ALL NIGHT LONG de Matsumura Katsuya


ALL NIGHT LONG
Titre original: オールナイトロング – Ooru Naito Rongu
1992 – Japon
Genre : Horreur extrême
Réalisation : Matsumura Katsuya
Musique : Uchihashi Kazuhisa
Scénario: –
Avec Kitagawa Yuujin, Yuzuki Ryôka, Taguchi Tomorowo et Seri Meika

Synopsis : A Tokyo, trois jeunes attendent à un passage à niveau. Avec eux, il y a également une jeune femme et un homme d’une trentaine d’année, qui, sans prévenir, sort un couteau et assassine la jeune femme. Les trois jeunes mettent le meurtrier hors d’état de nuire, et deviennent alors amis.

all night long photo 01

All night long est une trilogie connue de beaucoup, composée de films extrêmes. Mais en réalité, la série est plus complexe que ça, puisque deux épisodes supplémentaires ont vu le jour en 2002 et 2003 : All night long R et All night long : Initial O. Et mieux, récemment, un nouvel épisode a vu le jour, toujours réalisé par Matsumura Katsuya. Trois épisodes très rares à trouver, et ne disposant d’aucuns sous titres. Enfin, c’est le premier épisode qui nous intéresse ici. All night long voit donc le jour en 1992. Comme les épisodes qui suivront, il s’agît d’un film de vengeance, mais qui se démarque tout de même très facilement des autres. Là où les épisodes suivants mettront l’accent sur les atrocités, le malsain, le glauque, ce premier opus choisit une autre voie, moins gratuite, plus délicate. Ainsi, le film si choc annoncé ne l’est pas tant que ça. Le film préfère durant les trois quarts de sa durée, développer ses personnages. Développement qui fonctionne très bien si l’on accepte la qualité variable de l’interprétation. Si les trois personnages principaux sont d’un genre banal, on s’y attache très rapidement, et l’interprétation est correcte, mais cependant, pour ce qui est des personnages secondaires, ils seront peu développés, et par moment, ne serviront pas à grand-chose, d’autant plus qu’ils ne seront pas toujours joués avec talent. On pensera notamment à la prostituée, dont le rire à répétition agace plus qu’il ne dérange (Mais la ferme quoi!).

all night long photo 02

On notera tout de même dans un petit rôle Taguchi Tomorowo, acteur du génial Tetsuo, qui occupera un bien plus grand rôle dans l’épisode 3 de la série All night long. Comme dit plus haut, la qualité de l’interprétation varie en fonction des rôles, mais est rattrapée par la qualité de l’ensemble. La réalisation, classique, comme dans tous les épisodes, n’en fait pas trop, et l’ensemble passe. Rien de transcendant, mais cela convient au récit. La lenteur du montage et du scénario en général ne dérange pas, bien au contraire, cela aide encore à l’ensemble. Les effets spéciaux, peu nombreux, sont très réussis (comme dans l’ensemble de la saga) et fonctionnent bien, notamment grâce à la lenteur dans les actions que le récit a réussi à instaurer auparavant. Car là où les autres épisodes mettent l’accent sur les atrocités, sans se justifier dans l’histoire à chaque instant, All night long premier du nom emprunte le chemin opposé, développant les différents aspects des personnages et de l’histoire pour pouvoir ainsi faire exploser la violence lors de son final. Cartes, l’amateur de film extrême ne pourra qu’être déçu par le traitement prit par le film, préférant se rabattre sur les autres épisodes, mais pour les autres, le film restera un bon film prenant son temps pour se mettre en place, un Rape and Vengeance (classique ceci dit).

all night long photo 03

Dommage que le film utilise quelques facilités par moment pour se débarrasser de personnages ou faire avancer le final (qui dure tout de même une vingtaine de minutes). Si quelques petites longueurs subsistent, il faut tout de même avouer que All night long parvient à être une œuvre attachante, qui, en s’efforçant de ne montrer que les mauvais côtés des choses, évite à l’ensemble des péripéties des personnages de tomber dans un mauvais mélodrame gnangnan. Le pari est réussi, même si l’étiquette de film extrême qui colle au film ne lui convient pas.

13

Les plus
Assez psychologique
De bons effets spéciaux
Un film qui ne tente pas d’en faire trop
Les moins
Acteurs pas toujours bons
Rythme lent
Des facilités un peu partout

En bref: Plus psychologique qu’extrême en fin de compte, All night long reste un film sympathique, emballé simplement, mais il n’en fallait pas plus. Le film suivant passera à la vitesse supérieure.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s